Coronavirus: 21% des patients hospitalisés pendant la première vague sont décédés

Coronavirus: 21% des patients hospitalisés pendant la première vague sont décédés

Selon un rapport de Sciensano, 21 % des patients qui ont été hospitalisés à cause du coronavirus lors de la première vague – du 15 mars au 14 juin, sont décédés pendant leur séjour à l’hôpital. En ce qui concerne les patients admis aux soins intensifs, ce nombre grimpe à 40 %. Bruno Catry, chef du département des maladies infectieuses de Sciensano, explique que ce taux de mortalité ne peut pas être appliqué à une seconde vague.

« On ne peut pas comparer la première vague avec la seconde. La protection du personnel de santé est bien meilleure maintenant. Par exemple, le masque buccal est obligatoire partout. De plus, le traitement des patients atteints du coronavirus s’est nettement amélioré », souligne-t-il. Il ajoute encore que ce sont principalement des personnes affaiblies, comme les personnes âgées, qui ont été touchées lors de la première vague.

La majorité des décès (89,7 %) a effectivement touché les plus de 65 ans, selon le rapport. « L’âge est le principal facteur de risque de décès à l’hôpital, suivi des facteurs de risques suivants, identifiés grâce aux données de surveillance clinique : être de sexe masculin, souffrir d’une maladie cardiovasculaire, de diabète, d’une maladie chronique des reins, du foie ou des poumons, de troubles neurologiques ou cognitifs ou d’un cancer », précise le rapport.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous