Accueil Belgique Politique

Philippe Henry: «Les gens ont enfin compris l’incroyable place de la voiture»

Le ministre Ecolo de la Mobilité et du Climat défend le plan Infrastructures de la Wallonie. Selon lui, la crise sanitaire sonne définitivement l’heure d’un transfert de la mobilité vers les modes doux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 5 min

Au début du mois de juillet, le gouvernement wallon a pris une décision qui fera date : un plan Infrastructures de plus de deux milliards d’euros pour les années 2020 à 2026. Retour sur un dossier qui va marquer la législature avec le ministre Philippe Henry (Ecolo), en charge de la Mobilité mais aussi du Climat.

Dans ce plan qui comporte des centaines de projets, chacun a cherché ce qui se fera ou ne se fera pas dans son coin. En début de législature, le gouvernement PS-MR-Ecolo avait renoncé à six chantiers routiers importants. Or deux d’entre eux sont finalement sauvés : l’axiale boraine et l’A601 à Liège…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

64 Commentaires

  • Posté par Lizen Jean, lundi 9 août 2021, 11:48

    Comment accorder du crédit aux propos de ce ministre qui prône la mobilité douce, mais qui s'offre une voiture de fonction Tesla X100D, à 84094€, pas un prix doux, (source journal La Meuse du 12 mars 2020), pensez-vous que le travailleur moyen puisse s'offrir un tel véhicule pour se rendre vers un point de transport en commun ou à son travail car il n'a pas d'autres alternatives. Pourquoi ce ministre fervent défenseur de la bicyclette ne met-il pas pour lui même en application cette option. Ce personnel politique se dicrédite aux yeux du citoyens par une attitude dispendieuse pour eux et de la rigueur et de l'austérité pour les citoyens.

  • Posté par Delpierre Bernard, mardi 28 juillet 2020, 12:20

    Son empâtement ne plaide pas en faveur d'un goût immodéré pour la marche ou la bicyclette mais il est vrai qu'il fait partie de la très nombreuse cohorte ministérielle entourée elle-même d'une légion de collaborateurs et que rien qu'en faire le tour requiert à l'évidence un véhicule à haute performance ce qui exclut un vélo..

  • Posté par Haegelsteen Philippe, mardi 28 juillet 2020, 11:36

    La pandémie écologiste fera plus de dégâts que le covid 19. L'écologie est un sujet trop sérieux pour le laisser aux pastèques !

  • Posté par Andre Georges-marc, mardi 28 juillet 2020, 13:41

    J'approuve entièrement.

  • Posté par Andre Georges-marc, mardi 28 juillet 2020, 10:53

    L'électeur se rend-il compte de la débilité de certains qui nous gouvernent, "moins de routes, implique moins de voitures" dit ce ministre. Il ne se demande même pas si les déplacements et transports routiers professionnels ou personnels sont nécessaires ou non pour faire tourner notre économie. Il est vrai que le parti écolo l'économie qui permet aux citoyens de travailler et de vivre n'a pas sa place dans leur société future. La vérité c'est "moins de routes en bon état, implique plus d'embouteillages et donc plus de pollution".

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs