Accueil Monde Europe

Ces villes et régions européennes connaissent également une nouvelle augmentation des infections au coronavirus

La France, le Luxembourg et les Pays-Bas, mais également l’Autriche et l’Espagne, entre autres, enregistrent chaque jour de plus en plus de nouveaux cas.

Temps de lecture: 8 min

La Belgique n’est pas la seule à être confrontée à un nombre croissant d’infections au coronavirus. Nos pays voisins, la France, le Luxembourg et les Pays-Bas enregistrent chaque jour de plus en plus de nouveaux cas. Mais des pays comme l’Autriche et l’Espagne reviennent également dans l’œil du cyclone, selon les chiffres récoltés par le Het Laatste Nieuws.

Autriche

En Autriche, 20 472 infections ont été enregistrées à ce jour. En outre, il y a eu 712 décès. Au cours du dernier mois, depuis la fin juin, les chiffres ont légèrement augmenté avec plus de 100 nouvelles infections par jour.

De nombreux nouveaux cas semblent provenir du hotspot autrichien Sankt Wolfgang, une destination de vacances très prisée, où le coronavirus a refait surface. Selon les chiffres les plus récents, le nombre d’infections a augmenté de 134 nouveaux cas dans toute l’Autriche le 26 juillet. Parmi eux, 48 étaient originaires de Sankt Wolfgang. Selon les médias autrichiens, la plupart d’entre eux étaient des « stagiaires fêtards » travaillant à Sankt Wolfgang pendant l’été. Au moins un touriste a également été testé positif.

Quatre cents nouveaux tests ont été effectués hier, ce qui pourrait augmenter le nombre d’infections. Les résultats des tests sont attendus plus tard dans la journée.

Vienne est également un point chaud avec un total de 4 797 infections, soit environ 252 pour 100 000 habitants. C’est pourquoi le SPF Affaires étrangères vous conseille d’être particulièrement vigilants lorsque vous vous y rendez.

Allemagne

En Allemagne, le nombre d’infections au coronavirus signalées jeudi est de 206 741, selon les chiffres de l’université Johns Hopkins. C’est 305 de plus que la veille. On constate une légère augmentation des chiffres.

La Bavière, un grand État fédéral situé dans le sud-est de l’Allemagne, est particulièrement concernée. Au moins 174 travailleurs saisonniers semblent y être infectés par le coronavirus. Plus précisément, plus d’un tiers des travailleurs saisonniers d’une ferme de Mamming. Près de 500 personnes ont été placées en quarantaine par précaution, ne sont pas autorisées à quitter le domaine et sont obligées de subir un test de coronavirus. Un service de sécurité surveille le couvre-feu.

Pour les personnes qui reviennent de vacances, des centres doivent être installés le long des routes, dans les gares et les aéroports où elles peuvent se faire tester volontairement. Markus Söder, le premier ministre de l’État.

France

La France est également sur ses gardes maintenant que la valeur R est officiellement passée à 1,3 le week-end dernier. Cela signifie que chaque personne infectée infecte au moins une personne saine. Selon les chiffres les plus récents de l’université Johns Hopkins, le nombre d’infections confirmées s’élève à 180 528, soit une augmentation de 1 130 nouvelles infections par rapport à la veille. Le nombre de décès s’élève à 30 192, ce qui place le pays au sixième rang mondial.

Le coronavirus est donc « en nette progression », avec plus de 1 000 nouveaux cas par jour, selon la DGS du service national de santé. Cela a permis au pays d’atteindre des niveaux comparables à ceux de la fin de la période de blocage : selon la DGS, une grande partie des progrès réalisés ont déjà été anéantis.

En outre, les voyageurs en provenance de seize pays devront subir un test obligatoire à leur arrivée dans les aéroports français. Il s’agit de pays où le coronavirus est endémique, comme les États-Unis, l’Algérie et le Maroc. La Belgique n’appartient pas (pour l’instant) à ces pays.

Les Pays-Bas

On observe une tendance similaire chez nos voisins du nord. Selon les chiffres de l’université Johns Hopkins, les Pays-Bas comptent aujourd’hui 52 946 cas confirmés de coronavirus et 6 139 décès en raison du covid-19 ont déjà été signalés. Dans la mise à jour hebdomadaire de mardi, il est apparu qu’entre le 15 et le 21 juillet, il y a eu deux fois plus de tests positifs que la semaine précédente. Au total, 987 nouvelles infections ont été signalées la semaine dernière. À titre de comparaison : en Belgique, il y a eu 1 513 cas pour la même période. Le nombre de reproductions est estimé à environ 1,3, alors qu’à Anvers il est de 1,9.

Les Pays-Bas sont une zone verte selon le ministère belge des affaires étrangères. Cela signifie que vous êtes libre de vous y rendre. Les régions où le nombre d’infections augmente le plus sont la Zélande, la Hollande méridionale et la Hollande septentrionale. Au total, il y a 96 clusters actifs. Les infections se produisent principalement à la maison, mais aussi dans la famille et chez les amis, au travail, dans les fêtes et dans les pubs.

Italie

En Italie, les chiffres n’augmentent pas au point de signaler une deuxième vague. Néanmoins, ce week-end, 275 nouveaux cas ont été enregistrés le samedi et 254 cas (ce chiffre n’est peut-être pas complet) le dimanche. Un total de 246 118 infections confirmées et 35 107 décès ont été signalés, selon l’université Johns Hopkins.

Néanmoins, la Campanie, une région du sud de l’Italie dont le port est à Naples, a réintroduit l’exigence du masque buccal. Ceux qui ne portent pas de masque buccal risquent une amende d’au moins 1 000 euros.

Les masques de bouche doivent être portés dans l’industrie hôtelière, dans les lieux publics et dans les transports publics. Les voyageurs qui ne le font pas doivent se voir refuser l’accès.

Espagne

En Espagne – pays sévèrement touché par le coronavirus lors de la première vague – le nombre d’infections est également en augmentation. Selon les chiffres de l’université Johns Hopkins, l’Espagne compte aujourd’hui 272 421 cas confirmés de coronavirus et 28 432 décès par corona ont déjà été signalés. Il y a quelques jours, le 20 juillet, un petit pic a été atteint avec 4 581 nouvelles infections. Depuis lors, le nombre de nouveaux cas a légèrement diminué, le chiffre le plus récent étant de 2 255 infections le 24 juillet.

Il existe quelques foyers d’infection, de sorte que pour les voyageurs belges, une recommandation orange s’applique à l’Aragon, à la Catalogne (où un nouveau « feu » de confinement s’applique à la ville de Barcelone, par exemple), au Pays basque, à la Navarre, à La Rioja et à l’Estrémadure. Pour les provinces de Lleida en Catalogne et de Huesca en Aragon, un conseil aux voyageurs rouge s’applique, ce qui signifie qu’il n’est pas permis de s’y rendre. Ceux qui le font doivent subir un test et être mis en quarantaine pendant deux semaines à leur retour.

République tchèque

En République tchèque, le nombre d’infections est en augmentation depuis la mi-juin. Au total, il y a 15 324 infections confirmées et 371 décès. Le samedi 25 juillet, 281 nouveaux cas d’infection ont été signalés, ce qui est comparable à la situation d’avril.

La majorité de ces infections ont eu lieu à Prague. Vendredi, 109 autres infections au coronavirus ont été diagnostiquées dans une boîte de nuit. Ce nombre va continuer à augmenter, a déclaré la responsable du service de santé compétent, Zdenka Jagrova. Samedi, le SPF Affaires étrangères belge a adapté les conseils aux voyageurs pour Prague : il est demandé aux voyageurs d’être particulièrement vigilants.

Royaume-Uni

Le Royaume-Uni est notre voisin le plus touché. Avec 299 426 cas confirmés, il fait partie des dix premiers pays du monde les plus touchés par le coronavirus. Hier, selon l’université Johns Hopkins, il y a eu 768 autres infections. Le nombre de morts est également élevé. Ce nombre s’élève à 45 752, ce qui représente la troisième place mondiale, après les États-Unis et le Brésil.

Le Royaume-Uni a reçu un code vert du ministère des affaires étrangères. Vous êtes libre de vous y rendre, mais vous devez garder à l’esprit que certaines zones sont fermées à la circulation. Un verrouillage local a été déclaré dans la ville de Leicester. Tous les déplacements non essentiels à destination, en provenance et à l’intérieur de la ville ne sont pas recommandés et l’assouplissement des règles qui s’applique dans tout le Royaume-Uni ne s’applique pas.

Luxembourg

Au Luxembourg aussi, le coronavirus va dans la mauvaise direction. Début juin, il semblait que l’épidémie était sous contrôle, mais depuis la fin du mois dernier, les chiffres sont à nouveau en hausse. Un total de 6 272 infections confirmées et 112 décès ont déjà été enregistrés. Le numéro de reproduction est 1,11. Cela signifie que le virus gagne en puissance.

Il y a un mois, le Luxembourg a commencé à tester gratuitement ses habitants. Cela peut expliquer l’augmentation des chiffres. Tous les mouvements sont autorisés sur le territoire, mais le gouvernement conseille de les limiter. Le port du masque buccal est obligatoire dans les transports publics, dans les magasins et partout où une distance sociale d’au moins deux mètres ne peut être respectée.

Le Luxembourg s’est vu attribuer le code orange par le ministère des affaires étrangères, ce qui en fait notre voisin le plus à risque. Cela signifie que le voyage est possible, mais qu’au retour il faut être plus vigilant quant aux symptômes.

Roumanie

La Roumanie semble seulement maintenant être prête pour un premier pic. Alors que le nombre de nouvelles infections en avril n’a pas dépassé 523 en 24 heures, plus de 1 000 infections ont été signalées chaque jour depuis quelques jours. Au total, le pays compte 44 798 infections et 2 187 décès.

Comme le nombre d’infections est en augmentation, la Roumanie est soumise à un code orange, il est donc conseillé aux voyageurs d’être particulièrement vigilants.

Bulgarie

Même histoire pour la Bulgarie: à la fin du mois d’avril, le pays a signalé un maximum de 91 nouvelles infections par jour. Il y en a maintenant environ 300. Selon l’université Johns Hopkins, un total de 10 427 infections et 340 décès ont été signalés.

Un conseil aux voyageurs orange s’applique également à la Bulgarie.

Croatie

En Croatie, un deuxième pic a commencé avec plus de 100 infections par jour. Bien que le nombre d’infections semble avoir de nouveau diminué depuis quelques jours : le 25 juillet, seuls 77 nouveaux cas ont été signalés, le 26 juillet seulement 65.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Desplanques Claude, lundi 27 juillet 2020, 13:40

    Est-ce qu'on pourrait avoir de temps en temps une info sur la Grèce, pays qui doit intéresser beaucoup plus les (touristes potentiels) Belges que la Bulgarie ou la Roumanie ? Merci d'avance.

  • Posté par Bartet Guy, lundi 27 juillet 2020, 14:20

    Sur le site du SPF AE,la Grèce est au vert. Et si je me souviens bien, les Belges ne sont pour le moment pas soumis à des restrictions (attention, la Belgique est passée à l'orange, ça pourrait donc changer)

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une