Philippe Clement pas très serein avant la finale de la Coupe de Belgique: «Le coronavirus crée un réel stress»

Philippe Clement pas très serein avant la finale de la Coupe de Belgique: «Le coronavirus crée un réel stress»
Photo News

La véritable reprise du football en Belgique aura lieu ce samedi lors de la finale de la Coupe de Belgique entre l’Antwerp et le FC Bruges. Une finale à huis clos et dans un climat anxiogène compte tenu de la situation sanitaire en Belgique.

« Il nous reste un peu moins d’une semaine pour nous préparer pour samedi », explique Philippe Clément au micro de Sporza. « Nous voulons vraiment remporter cette Coupe, mais l’Antwerp peut aussi entrer dans l’histoire en remportant ce trophée pour la première fois en 28 ans. »

« Il est compréhensible, mais malheureux, que nous jouions dans un stade vide. Les deux clubs ont d’excellents supporters et ils nous manqueront fortement car ils donnent quelque chose en plus. Mais nous ne devons pas nous attarder là-dessus et nous devons nous adapter aux circonstances. Les joueurs doivent également apprendre à tirer le meilleur d’eux-mêmes dans ces circonstances. »

Pour l’entraîneur du FC Bruges, le véritable problème vient de la situation actuelle en Belgique avec le coronavirus : « La partie la plus difficile de l’histoire est que nous avons tous peur d’attraper le coronavirus. Nous serons testés mercredi. Si les gars sont positifs, ils ne peuvent pas jouer la finale alors que vous y travaillez depuis plus d’un an. Cela crée un véritable stress ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous