Accueil Monde Afrique

Rwanda: les limiers de Mediapart ont débusqué l’un des architectes du génocide

Aloys Ntiwiragabo appartient aux criminels dits de la première catégorie, celle des concepteurs et des planificateurs du génocide. Il coulait des jours tranquilles à Orléans et c’est un journaliste du site d’informations français qui a retrouvé sa trace.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Comment croire qu’Aloys Ntiwiragabo n’ait pas bénéficié de complicités, au plus haut niveau ? Me Philippe Lardinois, avocat, en Belgique, des victimes du génocide, partage la stupeur de ses collègues français et plus particulièrement celle d’Alain et Daphrosa Gautier, ce couple qui, depuis 1974, recherche inlassablement les auteurs du génocide des Tutsis réfugiés en Europe et anime le Collectif des parties civiles pour le Rwanda.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Lambert Guy, mardi 28 juillet 2020, 12:06

    France: terre d'asile ...pour de nombreux criminels notamment Rwandais.

  • Posté par Bauduin Dominique, lundi 27 juillet 2020, 21:38

    Bravo aux journalistes de Mediapart! Du duper beau travail. J'espère que ce criminel ne va pas s'échapper à nouveau. Le gouvernement français a toujours eu un comportement flou dans ce dossier; la DGSE ne pouvait pas ne pas être au courant de la présence de ce criminel à Orléan, ou bien cela ne démontre pas une efficacité redoutable de la DGSE.

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs