Coronavirus: couvre-feu et masque obligatoire dans toute la province d’Anvers

Coronavirus: couvre-feu et masque obligatoire dans toute la province d’Anvers

La province d'Anvers impose à ses citoyens un couvre-feu, pendant lequel chacun devra rester chez lui entre 23h30 et 6h du matin, sauf pour les déplacements essentiels, comme se rendre au travail ou à l'hôpital.

La cellule de crise provinciale en a décidé ainsi ce lundi soir.

Sur l'ensemble du territoire de la province, le port du masque buccal sera obligatoire dans tous les lieux publics et dans les endroits où la distance physique de 1,5 mètre ne peut être garantie.

Les sports de contact individuels seront interdits, les sports d'équipe ne sont autorisés que pour les jeunes jusqu'à l'âge de 18 ans.

Télétravail, marchés...

D'autres mesures de la province d'Anvers rendent le télétravail obligatoire, sauf si cela est absolument impossible. Dans tous les cafés et établissements de restauration, la distance physique d'un mètre et demi doit être garantie à tout moment, sauf si les groupes devront être séparés les uns des autres par une séparation physique.

Les marchés sont soumis aux mêmes règles que les magasins : on doit s'y rendre seul ou en compagnie d'un enfant mineur, ou avec un accompagnateur dans le cas d'une personne dans le besoin, et la visite ne peut durer que 30 minutes.

Des mesures supplémentaires seront également prises dans les zones les plus touchées de la province : la ville d'Anvers, Zwijndrecht, Stabroek, Kapellen, Brasschaat, Schoten, Wijnegem, Wommelgem, Ranst, Boechout, Borsbeek, Mortsel, Hove, Lint, Kontich, Edegem, Aartselaar, Boom, Niel, Schelle, Hemiksem et Rumst. Tous les événements et festivités y sont strictement interdits et les salles de fêtes doivent fermer. Tous les centres de fitness doivent également fermer.

Pas de voyages vers Anvers

Les mesures entreront en vigueur une fois que les décisions seront contresignées par la gouverneure de la province Cathy Berx. Elle plaide pour que plus personne ne se rende en région anversoise et que chacun reste chez soi tant que possible. «N’allez pas faire la fête, ne vous exposez pas vous et les autres au danger», insiste-t-elle. «L’impact du Covid-19 peut être aussi grave pour les plus jeunes si leur état s’empire que pour les personnes âgées».

«Nous ramenons la vie sociale au plus bas», confirme la gouverneure, «mais les magasins restent bien ouverts». «Nous avons cherché un équilibre et pris des mesures sur base des analyses épidémiologiques».

Mme Berx consultera encore deux fois par semaine les bourgmestres des communes de la province pour évaluer si des mesures supplémentaires sont nécessaires et si celles d’application sont bien respectées. «Il appartient bien sûr aussi aux bourgmestres d’informer et de sensibiliser leurs habitants», conclut-elle.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous