La reprise du championnat de hockey probablement reportée

@Belga
@Belga

La gouverneure de la Province d’Anvers a annoncé, lundi soir, après le conseil national de sécurité, des mesures sanitaires plus strictes pour sa province. Parmi les mesures annoncées par Cathy Berckx, il y a notamment l’interdiction de sports collectifs dans toute la province pour les plus de 18 ans et la fermeture des salles de fitness. Une décision qui aura naturellement une sérieuse implication sur la reprise de la saison de hockey programmée le 30 août prochain puisque sur les 14 clubs en division d’honneur, on en dénombre 5 anversois chez les messieurs (Antwerp, Beerschot, Braxgata, Dragons et Herakles) et 6 chez les dames (Antwerp, Braxgata, Dragons, Herakles, Mechelse et Victory).

« Nous avons planifié une réunion en fin d’après-midi pour mesurer les conséquences des dernières décisions prises par la Province et par le CNS », explique Serge Pilet, le secrétaire-général de la Fédération. « Les décisions ne permettent plus aux clubs anversois de DH de préparer le championnat de manière optimale alors que cet été devait leur offrir la possibilité de le faire dans de bonnes conditions avec la présence de leurs internationaux durant l’ensemble du mois d’août. Mais, s’ils ne peuvent pas s’entraîner durant 4 semaines, il est impossible de démarrer la compétition à la date prévue. Le but de la mesure n’est évidemment pas qu’ils aillent tous s’entraîner dans une autre province. Nous allons prendre des contacts avec le pouvoir provincial mais aussi avec les autres fédérations sportives afin d’étudier l’ensemble des options qui sont, aujourd’hui, sur la table. Nous analyserons ensuite comment reporter l’entame du championnat en réaménageant le calendrier du 1e tour. »

La décision prise par le CNS de diminuer le nombre de spectateurs pour les événements extérieurs à 200 (au lieu de 400) aura également un impact sur la reprise de la compétition. « C’est une évidence. Les clubs vont devoir trouver des solutions pour limiter l’accès du public aux rencontres en instaurant, par exemple, un système de réservation. Actuellement, nous ne souhaitons pas instaurer de huit clos pour les matchs de division d’honneur. Nous allons discuter avec la Top Hockey League afin de dégager les meilleures options pour tout le monde. Mais une chose est certaine. Nous voulons trancher rapidement et offrir de la clarté aux clubs. Notre décision sera prise et communiquée le plus rapidement possible. »

Du côté des Red Lions qui s’entraînent, chaque jour, dans les installations du Beerschot, cette décision a déjà des implications puisque les 2 sessions planifiées, ce mardi, ont été annulées. Le staff de l’équipe nationale a donc cherché une solution de repli pour la dernière semaine d’entraînement puisque les numéros 1 mondiaux devaient encore travailler collectivement jusqu’au 4 août avant de reprendre la préparation en club. Et c’est finalement sur le terrain du Waterloo Ducks que les Lions se retrouveront, jeudi et vendredi avec un groupe divisé en 2 bulles distinctes : une pour les Anversois, une seconde pour les autres joueurs.

Le stage prévu, mi-novembre avec le COIB, en Turquie, comme l’an dernier, pourrait lui aussi être annulé en fonction de l’évolution de la situation dans notre pays et laissé 2 week-ends disponibles pour décaler la fin du 1er tour du championnat (prévu actuellement le 15 novembre). « Nous ne savons pas encore si ce rendez-vous pourrait être maintenu », conclut encore Serge Pilet. « Serait-il judicieux de mettre une grande majorité des athlètes belges qualifiés pour les Jeux dans un même avion pour se rendre à Belek ? Cela ne me semble pas actuellement être une très bonne idée… »

La décision sur le report de l’entame du championnat devrait tomber, ce mercredi, en milieu d'après-midi. L'ARBH, qui attend toujours un complément d'informations du côté de la ville d'Anvers, a programmé une nouvelle réunion à 13 heures.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous