Accueil Société

Coronavirus: le Celeval recommande de limiter les déplacements en Belgique

Selon le groupe d'experts fédéral Celeval, il faut sensibiliser les habitants à limiter autant que possible leurs déplacements non essentiels à l'intérieur de la Belgique.

Temps de lecture: 3 min

Les autorités locales des communes comptant 100 nouvelles infections au coronavirus ou plus pour 100 000 habitants par semaine doivent sensibiliser les habitants à limiter autant que possible leurs déplacements non essentiels à l'intérieur de la Belgique. C'est ce qu'indique l'avis du groupe d'experts fédéral Celeval, sur la base duquel le Conseil national de sécurité a pris de nouvelles mesures coronaires hier/mois.

Les chiffres concernant le coronavirus vont dans le mauvais sens depuis des semaines maintenant, et le Conseil national de sécurité a donc dû intervenir hier, lundi pour la deuxième fois en une semaine. Sur la base d'un conseil du groupe d'experts fédéral Celeval le week-end dernier, il a été décidé, entre autres, de réduire drastiquement la bulle sociale et de revenir à des règles plus strictes pour ceux qui font du shopping. L'obligation de porter un masque buccal avait déjà été considérablement étendue la semaine dernière.

Les mesures prises se trouvent toutes dans l'avis de Celeval. La première ministre Sophie Wilmès a affirmé lors de la conférence de presse que cette fois-ci, les experts ont été « suivis à la lettre », afin de garantir autant que possible que les règles soient suffisamment strictes pour éviter un deuxième verrouillage complet.

Le texte contient également des recommandations pour les villes et les communes. Là, Celeval conseille aux autorités locales des lieux fortement touchés de « maximiser la sensibilisation » de la population afin de limiter au maximum les déplacements non essentiels à l'intérieur de la Belgique. Concrètement, il s'agit des municipalités qui enregistrent 100 nouvelles infections ou plus pour 100 000 habitants par semaine, si ces infections ne peuvent être rattachées à un nombre limité de groupes bien définis. Le week-end dernier, quatre municipalités ont enregistré plus d'une infection pour 1 000 habitants par semaine : Lint, Borsbeek, Anvers et Ranst, tous dans la province d'Anvers.

Cette province a pris des mesures strictes supplémentaires tard hier soir après un après-midi entier de consultations de crise. Ces mesures comprennent un couvre-feu, le télétravail obligatoire et l'obligation de porter un masque buccal sur l'ensemble du domaine public. Des mesures encore plus strictes ont été prises dans les municipalités les plus touchées.

Cependant, il n'y a pas d'interdiction de mouvements non essentiels pour les habitants de la province, bien que le gouverneur Cathy Berx ait demandé aux habitants de ne plus sortir dans d'autres régions maintenant. Elle a demandé à tous ceux qui ne devraient pas être à Anvers de ne pas venir dans la région si ce n'est pas absolument nécessaire. Mais il n'y a pas de véritable verrouillage local pour certains quartiers ou communes, et les habitants d'Anvers, par exemple, sont toujours autorisés à se rendre à l'étranger, selon les mêmes règles que les habitants des autres provinces.

Par ailleurs, Celeval a également conseillé de fermer les centres de fitness dans tout le pays et d'arrêter les sports en salle qui nécessitent un contact étroit. Pour l'instant, seuls les centres de remise en forme des zones les plus touchées de la province d'Anvers doivent fermer, mais ils devront demander les coordonnées de leurs clients dans tout le pays à partir de mercredi. Les sports de contact sont également interdits dans toute la province d'Anvers.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

38 Commentaires

  • Posté par Pierre Lison, mardi 28 juillet 2020, 14:57

    Et ÇA sert à quoi, faire durer la pandémie ?

  • Posté par Pierre Lison, mardi 28 juillet 2020, 14:52

    Et ÇA sert à quoi ? À faire durer la pandémie ?

  • Posté par Pierre Lison, mardi 28 juillet 2020, 14:52

    Et ÇA sert à quoi ? À faire durer la pandémie ?

  • Posté par Andre Georges-marc, mardi 28 juillet 2020, 14:04

    Le jour où l'on coordonnera les groupes d'experts et qu'ils parleront d'une seule voix aux politiques, mais pas aux médias dont le rôle devrait être de répercuter les décisions des politiques, peut-être y verrons-nous plus claire. Pour l'instant, les médias répercutent n'importe quel message sans le moindre filtre et quantité de personnes y perdent, plus que leur latin, la tête. Tous ne vont heureusement pas lancer des cocktails Molotov sur le parlement, mais les dégâts dans leur tête sont/seront énormes. Si les sociologues s'y intéressent un jour, vous verrez que la manière dont cette crise sanitaire aura été perçue/vécue fera plus de victimes que le COVID-19 lui-même.

  • Posté par Coulon Michel, mardi 28 juillet 2020, 13:38

    en bref: le conseil est : pas de vacances pour les gens d'Anvers

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko