Accueil Les balades d’été du Soir

Les balades d’été du «Soir»: la traversée de Liège à travers ses musées

Série d’été. Gare des Guillemins, Trinkhall, musée de la Boverie, Grand Curtius, musée de la Vie wallonne, Cité Miroir : en moins de vingt ans, la Cité ardente est devenue un pôle muséal plein d’attraits… et de surprises.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 5 min

Il aura fallu un mélange d’audace et de clairvoyance pour que quelques élus locaux liégeois décident de faire de leur ville un pôle muséal. C’était il y a une bonne dizaine d’années. De l’audace car Liège n’attirait pas l’attention par ses collections ni ses lieux patrimoniaux, et de la clairvoyance car la cité mosane ne manquait pas d’attrait, d’histoire et d’atours.

« Nous avons misé sur la culture comme vecteur de redéploiement et pour améliorer l’image de la ville, suivant notamment les exemples de Lille et de Nantes », explique d’ailleurs l’échevin de la culture, Jean-Pierre Hupkens. Grâce aux fonds européens, Liège a donc pu commencer sa mue. Et la greffe commence tout doucement à prendre, le dernier né en date (le Trinkhall Museum au cœur du parc d’Avroy) venant enfoncer le clou.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les balades d’été du Soir

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs