Accueil Belgique Politique

Rudi Vervoort réplique à Bart De Wever: «Son mépris obsessionnel de Bruxelles a fait de la Région sa victime toute désignée»

Interrogé lundi par « De Ochtend » (Een-VRT radio), Bart De Wever avait laissé entendre que le nombre de contaminations supérieur observé à Anvers était lié au fait que l’on y teste plus et plus vite qu’ailleurs.

Temps de lecture: 2 min

Le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS) a reproché mardi au bourgmestre d’Anvers et président de la N-VA, Bart De Wever, de s’en prendre une nouvelle fois à Bruxelles, sa « victime toute désignée », pour détourner l’attention par rapport à la situation à laquelle la métropole portuaire est confrontée.

Interrogé lundi par « De Ochtend » (Een-VRT radio), Bart De Wever avait laissé entendre que le nombre de contaminations supérieur observé à Anvers était lié au fait que l’on y teste plus et plus vite qu’ailleurs.

« Sur certaines autres grandes villes, je me fais, honnêtement dit, du souci à propos de ce qu’elles savent. De ce fait, nous avons le désavantage que le foyer de corona est très vite cartographié et qu’Anvers est montrée du doigt. Je regrette cela fortement et certaines déclarations politiques à ce propos sont en dessous de tout », avait-il affirmé.

« Bart De Wever cherchait un bouc émissaire pour détourner l’attention. Son mépris obsessionnel de Bruxelles a fait de la Région sa victime toute désignée. J’en appelle à la maturité. L’heure n’est pas à nous opposer, mais à l’union pour contenir le virus », a réagi le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort sur Twitter, estimant que les propos du leader nationaliste visaient clairement la Région-capitale.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

42 Commentaires

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 29 juillet 2020, 11:40

    "Son mépris obsessionnel de Bruxelles a fait de la Région sa victime toute désignée". Ceci traduit de la part de Rudi Vervoort, soit une incompréhension totale de ce qu'est Bruxelles pour la Flandre, soit une nouvelle occasion de diaboliser BDW et la NVA en faisant feu de tout bois, ce qui fait son jeu. Les francophones refusent de comprendre que Bruxelles EST la capitale de la Flandre, Région ET communauté. Une situation que les francophones ont acceptée en son temps. Pour les flamands, Bruxelles est non seulement leur capitale, mais elle est, et je cite : "une ville flamande occupée par des francophones". Historiquement parlant, Bruxelles est effectivement une ville flamande qui s'est francisée, quant à dire qu'elle est "occupée" par les francophones, c'est autre chose. BDW et la NVA ne méprise pas Bruxelles en tant que telle puisqu'elle est leur capitale, mais dénonce sa gestion supposément désastreuse (par tout-à-fait faux, du reste) par des francophones qui ont le mauvais goût de voter généralement à gauche, voir très à gauche. Il est donc essentiel pour BDW et la NVA, dans leur marche vers l'indépendance de la Flandre avec Bruxelles comme capitale, en passant par le Confédéralisme avec cogestion par les 2 communautés linguistiques, de démontrer que cette ville francophone aux mains des socialistes, des écologistes, et bientôt peut-être, horreur suprême, des communistes, ne marche pas bien. Ce que BDW ne se prive pas de faire.

  • Posté par LAURENT Christian, mercredi 29 juillet 2020, 22:37

    Van Obberghen Paul: "Bruxelles EST la capitale de la Flandre, Région ET communauté." Vous oubliez que Bruxelles serait la capitale de la Flandre, par seule volonté du Parlement flamand, ce qui n'engage donc pas les Régions de Bruxelles et de Wallonie. "le Confédéralisme avec cogestion par les 2 communautés linguistiques"! Comment pouvez-vous évoquer, presque entériner, cette aberration, qui voudrait que le 1.3 millions de bruxellois n'auraient rien à dire sur leur destin. Washington est un bel exemple d'échec de cette formule, comme "district fédéral' où les habitants ne votent pas, et son donc méprisés.

  • Posté par DE SCHRIJVER Edgar, mercredi 29 juillet 2020, 13:59

    @ LAMBERT André : Je ne parle pas d'hypothèse. Je parle de réalité.

  • Posté par LAMBERT André, mercredi 29 juillet 2020, 13:40

    @De Schryver Edgar : vous pouvez chanter votre refrain sur tous les toits, mais dans l'hypothèse d'une confédéralisation ou d'une scission chère à De Wever, Bruxelles pourrait choisir aussi son destin, et revendiquer aussi son indépendance car c'est une Région à part entière, comme la Région des cantons de l'Est. De toute façon, si un référendum devait intervenir les Flamands pourraient bien danser sur leur tête, ils sont très minoritaires en RBC !!!

  • Posté par DE SCHRIJVER Edgar, mercredi 29 juillet 2020, 13:01

    @ Lambert André : En 1984, le Vlaamse Raad décrétait Bruxelles capitale de la Flandre. Les wallons et francophones qu'ils soient de Bruxelles ou d'ailleurs, n'ont pas pipé un seul mot contre cette décision. Aussi, Bruxelles, c'est la Flandre. Que vous le vouliez ou non. C'est un simple fait...

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une