Accueil Marché de l’art

«Collection Lambert»: l’intime et l’universel

Cet été, Avignon est calme mais la Collection Lambert, qui fête ses vingt ans, justifie à elle seule le détour par la Cité des Papes.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 4 min

Dans l’ambiance étrangement et inhabituellement calme d’une Cité des Papes désertée par son prestigieux festival de théâtre, les touristes profitent tranquillement d’une terrasse, de quelques ruelles ombragées, d’une ville à redécouvrir différemment. Au cœur de celle-ci, dans une rue discrète, la cour de l’Hôtel de Caumont fait figure, depuis 20 ans, d’un véritable havre de paix. Là, même en pleine folie festivalière, on peut se poser tranquillement, boire un verre ou manger à l’extérieur et surtout, découvrir les trésors de la Collection Lambert.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Marché de l’art

Les sillons de la matière

Trois artistes belges exposent leurs lents surgissements chez Albert Dumont : ensemble, Johan Parmentier, Jacques Richard et Nathalie van de Walle invitent à la contemplation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs