4 raisons de passer du mazout au gaz aujourd’hui

En Belgique, un ménage sur quatre se chauffe au mazout. Mais saviez-vous que le gouvernement fédéral a décidé d'interdire les nouvelles installations de ce type à partir de 2035 ? En Flandre, ce sera même à partir de 2021 dans de nouvelles constructions et lors de grandes rénovations énergétiques. Et que l'Europe veut être complètement neutre en carbone d'ici 2050 ? Passer du mazout au gaz n’a donc jamais été un choix aussi judicieux. Pour notre avenir, mais aussi pour l'environnement et votre portefeuille.

Vous avez des doutes sur le fonctionnement de votre chauffage au mazout ? Ou vous êtes sur le point de le remplacer ? Alors, optez pour le gaz ! C’est une source d'énergie durable, fiable, toujours disponible et une garantie certaine pour l'avenir : les réserves énergétiques sont telles que nous pourrons profiter sans problème du gaz pendant 250 ans - et même plus longtemps. En outre, le gaz lui-même devient plus vert : durable et renouvelable, il peut alors être utilisé exactement de la même manière que le gaz naturel.

Le gaz est bon marché

Le gaz est et restera l’une des formes d’énergie les plus abordables. En l’espace d’une année, le gaz est même devenu jusqu’à 30 % moins cher à cause de la crise du coronavirus. Passer du mazout au gaz permet aussi de réduire sensiblement, jusqu'à 40 % en moyenne, votre consommation d'énergie. De plus, l'achat et l'installation d'une nouvelle chaudière à condensation au gaz (à partir de 3.600 euros) sont bien moins onéreux qu'une chaudière à condensation au mazout (qui revient en moyenne à 6.500 euros). Et cerise sur le gâteau, vous réalisez chaque année de belles économies sur les frais d’entretien de votre chaudière et dites adieu au traditionnel remplissage de la citerne à mazout. Notez également que le gouvernement a l’intention d’interdire les chaudières à mazout après 2035. En Flandre, l'installation de nouvelles chaudières à mazout ne sera plus autorisée dès 2021 dans de nouvelles constructions et lors de grandes rénovations énergétiques. Le moment est donc venu de franchir le pas.

 

 

Le gaz est une énergie durable

Nous allons tous devoir opter pour une énergie durable. L’Europe veut être totalement neutre sur le plan climatique d’ici 2050. Passer au gaz pour votre chauffage, souvent le plus gros consommateur d'énergie de la maison, est donc assurément un pas dans la bonne direction. Une chaudière à condensation au gaz est un choix durable : elle vous permet de réduire les émissions de CO2 de près de 40 % et dégage beaucoup moins de particules fines et de particules NOX. Au final, un choix bénéfique pour l'environnement donc, mais aussi pour la qualité de l'air. Surtout que le gaz devient de plus en plus vert : le biogaz, le biométhane et le gaz vert sont en plein boom.

Le gaz et les énergies renouvelables font bon ménage

Si vous souhaitez réduire votre empreinte carbone, vous trouverez dans le gaz un allié idéal. Car le gaz peut aisément être combiné avec les énergies renouvelables. Vous pouvez par exemple opter pour une chaudière à condensation et l’associer à des capteurs solaires ou à une pompe à chaleur électrique, ou porter votre choix sur une pompe à chaleur au gaz. Ensemble, ces équipements diminuent encore plus votre consommation d’énergie et le niveau d’émission de CO2.

Prêt à passer du mazout au gaz ?

Les multiples avantages du gaz ont déjà convaincu trois millions de familles belges. Passer du mazout au gaz est rapide et simple. Une chaudière à condensation au gaz peut même être facilement raccordée à un chauffage au sol ou à des radiateurs existants. Sans oublier les éventuelles primes du gouvernement, des gestionnaires de réseaux de distribution et des fournisseurs de gaz. N’hésitez plus, faites entrer l’énergie positive dans votre maison !

Vous cherchez d’autres avantages pour vous convaincre ? Surfez sur gas.be et découvrez toutes les possibilités et les solutions intelligentes offertes par le chauffage au gaz, que vous souhaitiez passer au gas ou remplacer votre ancienne chaudière.
Conseil : Remplacez votre ancienne chaudière de + 20 ans et recevez 500 euros
La Une Le fil info Partager
Sommaire