Accueil Belgique

Abdeslam: les commentaires du procureur de Paris ne facilitent pas l’enquête, selon Jan Jambon

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le ministre de l’Intérieur Jan Jambon a estimé que les informations dévoilées samedi par le procureur de Paris François Molins à propos des premières déclarations de Salah Abdeslam ne facilitent pas l’enquête. «Cela ne facilite pas la vie et le résultat de l’enquête», a indiqué M. Jambon sur RTL-TVI.

Le ministre a indiqué avoir découvert ces derniers mois une «différence de culture» dans la manière dont les Parquets s’expriment sur les enquêtes en cours en France et en Belgique. «Nous sommes plus réservés car il ne faut pas mettre en danger l’enquête», a-t-il observé.

Sans dire que le procureur de Paris s’est exprimé, à son sens, trop largement, M. Jambon estime que le fait d’aller trop loin dans la divulgation de certaines informations peut nuire à l’enquête. «A un certain moment, cela peut aller trop loin, je ne dis pas que cela a été le cas maintenant mais il faut être prudent».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs