Accueil Société Régions Hainaut

Plusieurs cas de coronavirus au sein de la police de Charleroi

Le syndicat SLFP veut un testing généralisé et régulier.

Temps de lecture: 2 min

Plusieurs cas de Covid-19 ont été détectés au sein du service de gestion de l’information opérationnelle de la zone de police de Charleroi, a indiqué mercredi le Syndicat libre de la fonction publique (SLFP), confirmant une information de la Dernière Heure, La Nouvelle Gazette et RTL Info. Le SLFP demande qu’un testing généralisé et régulier soit mis en place pour les services de premières lignes afin d’éviter une explosion des cas.

«C’est ce qu’on demande depuis le début de la pandémie, tant à l’échelle locale que nationale pour les services de premières lignes», a expliqué Philippe Bailly, président du SLFP Police pour le Hainaut.

Et les cas asymptomatiques ?

Les contacts des policiers infectés sont actuellement tracés et certains ont été placés en quarantaine. Mais d’autres cas, actuellement inconnus, pourraient être détectés grâce à un testing généralisé et régulier, insiste le syndicat. «Il y a peut-être des gens asymptomatiques ou des personnes qui présentent les symptômes sans pour autant se douter qu’elles sont contaminées. Tous continuent de travailler et d’avoir des contacts avec d’autres membres du personnel», s’inquiète le SLFP. «Il faudrait également que les tests soient réguliers. Une personne peut être négative un jour et, quelques jours après, positive.»

Le syndicat libéral se félicite des mesures de prévention mises en place au sein de la tour de police où a été détecté le foyer. «Les déplacements sont limités, comme le nombre de personnes autorisées dans les ascenseurs. Le port du masque est également imposé lors des déplacements. Le maximum des mesures a été mis en place. Mais il faut aller plus loin que la simple prévention. Si 60% du personnel est touché, comment pourrons-nous assurer la sécurité? «, s’interroge le président syndical.

Le comité supérieur de concertation, qui se réunit ce mercredi, doit aborder la question du testing généralisé.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Biot Philippe, mercredi 29 juillet 2020, 13:53

    Aller plus loin? Il faut les isoler et les confiner. Pourquoi n'évacuent-ils pas les cellules pour y vivre et y travailler? C'est propre, proche, et gratuit, services compris.

Aussi en Hainaut

Hainaut: de dangereux motards sèment le chaos

Les riverains du Bizet se plaignent depuis quelques semaines de dangereux motards, semant le chaos dans les rues. Cagoulés et dangereux, ils ne respectent pas le code de la route et constituent un danger pour les passants.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo