Accueil Monde Europe

Hausse de 50% des décès due au coronavirus en Europe

L’épidémie de Covid-19 a engendré en Europe un pic de surmortalité de 50% de décès en plus entre fin mars et début avril, selon des chiffres de l’Institut statistique français (Insee).

Temps de lecture: 2 min

Tandis que les années précédentes la mortalité avait tendance à baisser au mois de mars après les épisodes de grippe saisonnière, elle a au contraire sensiblement augmenté cette année, pour atteindre un pic la semaine du 30 mars, révèle mercredi l’Insee.

Ainsi, entre le 30 mars et le 6 avril, 50% de décès en plus ont été recensés en Europe par rapport à une moyenne basée sur le nombre de décès la même semaine pour la période 2016-2019.

Cette proportion a atteint 60% en France, 155% en Espagne, 91% en Belgique (puis 107% chez nous la semaine suivante) et 67% en Italie (88% la semaine précédente, le pic ayant été atteint une semaine plus tôt).

La surmortalité s’est ensuite réduite progressivement pour s’annuler quasiment début mai.

Plus largement, pour une période allant du 2 mars au 26 avril, quasiment l’essentiel (84%) de la surmortalité observée dans les 21 pays d’Europe pour lesquels l’Insee a eu des données est attribuable à l’Espagne, à l’Italie, à la Belgique et à la France.

La surmortalité a été respectivement de 71% en Espagne, 49% en Italie, 44% en Belgique et de 28% en France sur l’ensemble des huit semaines où l’épidémie a été la plus forte.

À l’inverse, en Allemagne, pays le plus peuplé d’Europe, la surmortalité est beaucoup plus faible (4% sur la même période), comme pour une grande partie des pays d’Europe centrale et orientale.

Tant en France qu’en Europe, le surcroît de mortalité a davantage touché les hommes et les personnes de plus de 50 ans, plus particulièrement les plus de 70 ans.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Bauduin Dominique, mercredi 29 juillet 2020, 16:32

    Il faudra aussi faire ce calcul sur un an ou même plus. Car il y a eu une sous mortalité les mois suivants la première vague. Cela permettra de voir l'effet réel y incluant une éventuelle deuxième vague.

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Royaume-Uni: l’«assassinat» de Diana, une saga qui n’en finit pas…

A la veille du 25e anniversaire de la mort de la princesse Diana, la diffusion prochaine d’un documentaire présentant de « nouveaux éléments » sur les circonstances de son décès pourrait relancer la polémique sur un « complot » ourdi par la famille royale d’Angleterre. Un coup dur pour ses deux fils.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une