Accueil Opinions Éditos

Coronavirus: la Belgique de nouveau pointée du doigt

Les Pays-Bas ont ajouté la province d’Anvers sur leur liste de « zones déconseillées » depuis l’instauration de mesures plus strictes et d’un couvre-feu.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 3 min

Lentement et en ordre dispersé, des portes se referment pour les Belges qui souhaitent partir en vacances aux quatre coins de l’Europe. Dans un sens, la liste des zones orange et rouge affichée sur le site des Affaires étrangères s’allonge chaque jour un peu plus. Mardi, par exemple, deux zones françaises sont passées du vert à l’orange (la région parisienne et les pays de la Loire) après le passage au rouge des provinces espagnoles de Lérida et Huesca. Avec des effets secondaires parfois étonnants puisque le responsable espagnol de la crise sanitaire s’est dit ravi, mardi, que les autorités belges déconseillent de se rendre dans son pays. « C’est un problème de moins avec moins de risques de cas importés », a déclaré le Dr Fernando Simon. Et paf !

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par M g, jeudi 30 juillet 2020, 22:15

    Qu'en pense le gourou Emmanuel André???Quand il sera payé bien sûr!!!MDR

  • Posté par Staquet Jean-marie, jeudi 30 juillet 2020, 19:27

    On m’avait pourtant dit que nous étions une référence mondiale sur le plan sanitaire. Encore un mensonge de plus.

  • Posté par MARTIN DAVID, jeudi 30 juillet 2020, 17:26

    Pauvre caliméro. Au lieu de pleurnicher, faudrait voir à ce remettre en question dans ce pays.

  • Posté par cobbaert jean, jeudi 30 juillet 2020, 11:59

    A force de gonfler les chiffres de mortalité, on a donné à notre système de santé une très mauvaise réputation. Nos médecins seraient-ils moins compétents que ceux des autres pays? Je suis certain que beaucoup de personnes de nos pays voisins le pensent! Nous ferions de même à leur place. Je ne comprends pas pourquoi, par exemple, on teste une personne qui est morte en phase terminale d'un cancer et qu'on attribue sa mort au covid, comme je l'ai lu dernièrement...

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, jeudi 30 juillet 2020, 17:23

    Nos médecins sont (largement) aussi compétents que ceux des pays qui nous sont proches... Peu importe ce qu'en pensent leurs populations ! Et pour répondre à votre dernière question : parce que si elle n'avait pas été atteinte par la Covid-19, cette personne aurait pu encore vivre quelques jours/semaines/mois... Et pour elle, cela pouvait avoir beaucoup d'importance. Croyez-moi pour l'avoir vécu récemment. Et je ne vous souhaite pas de vivre la même expérience.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs