Accueil Monde Europe

Les pays nordiques continuent la lutte contre le covonavirus sans le masque

Selon une étude, seuls 5 à 10 % des sondés portent le masque dans les lieux publics.

Temps de lecture: 3 min

Même Donald Trump a fini par l’enfiler, et son usage se généralise à travers le monde: pourtant les autorités des pays nordiques (Suède, Danemark, Norvège, Finlande, Islande), comme leurs plus de 25 millions d’habitants, continuent pour l’heure à bouder le masque pour combattre la pandémie de Covid-19.

Dans les rues de Stockholm, de Copenhague, d’Oslo ou d’Helsinki, ou même dans les supermarchés, bureaux, bus et métros, difficile de trouver des porteurs de masques, qui se limitent à une infime minorité, souvent des touristes.

Les autorités ne prennent pas de mesure

Selon une récente enquête d’opinion Yougov, seuls 5 à 10% des sondés dans les pays nordiques disaient utiliser un masque contre le Covid-19 dans les lieux publics, une proportion restée absolument stable depuis le début de la crise en mars. Dans le même temps, cette part d’usagers s’envolait au-delà des 70 voire des 80% dans la vingtaine d’autres pays suivis par l’institut de sondage, de l’Inde aux Etats-Unis en passant par la France.

«J’ai l’impression que si le gouvernement ne dit pas clairement ‘nous vous conseillons de porter un masque’, personne ne le fera», estime Camille Fornaroli, une étudiante française de 21 ans choquée de voir si peu de masques à Stockholm, y compris dans le métro.

Face au coronavirus, la Suède avait choisi une stratégie moins stricte, qui a laissé ses voisins sceptiques sur son bilan (plus de 80.000 cas et 5.700 décès). Mais dans le refus de recommander le port des masques, les pays nordiques ont été unanimes, même si les interrogations émergent ces derniers jours.

«En dehors de la Suède, il y a eu très peu de cas dans ces pays. Donc je ne leur jette pas la pierre, tant qu’ils ont eu une distanciation sociale raisonnable et que le traçage des cas est fait correctement. Mais ce serait une bonne chose à faire en plus», explique à l’AFP KK Cheng, épidémiologiste à l’Institut de recherche appliquée en santé de Birmingham.

Manque d’efficacité ?

Interrogé mardi sur ce qui pourrait le faire changer d’avis, l’épidémiologiste en chef suédois, Anders Tegnell, a répondu qu’il attendait encore «une forme de preuve qu’ils sont efficaces».

Pas assez de preuve d’efficacité? «C’est absolument faux, c’est irresponsable et têtu», s’agace M. Cheng. «Si ceux qui pensent comme lui ont tort, cela coûte des vies. Mais si moi j’ai tort, quel dégât est ce que cela fait?», plaide ce partisan du port du masque.

Au Danemark, l’autorité sanitaire a timidement recommandé le masque début juillet après un avis de l’OMS. Mais dans des cas très limités, notamment quand on va se faire tester à l’hôpital ou dans les transports de retour d’une zone à risque.

«A l’heure actuelle, le masque n’a pas de sens», a maintenu mardi le directeur de Sundhedsstyrelsen, Soren Brostrom. «Mais à plus long terme est ce que cela peut être utile dans les transports ou autre? On doit bien sûr l’évaluer», a-t-il dit à la télévision danoise DR.

Même ligne en Norvège ou encore en Finlande: pas d’opposition de principe, assure-t-on. «Actuellement, nous sommes dans une situation très chanceuse (...) Mais c’est peut-être quelque chose que l’on devra envisager dans un avenir proche si la contamination augmente», a déclaré à l’AFP, Are Stuwitz Berg, médecin à l’autorité sanitaire norvégienne FHI.

«La question pourrait se poser à la rentrée quand les gens reviendront de vacances», a pour sa part expliqué Mika Salminen, un responsable de l’autorité finlandaise THL.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par Goldschmidt Tom, jeudi 30 juillet 2020, 21:14

    En 2018, Belgique : 379,7 habitants / km². Suède, 24,3 (https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_densité_de_population).

  • Posté par Joute Dodo, jeudi 30 juillet 2020, 20:54

    Ammaaaiiii ! Y font pas com'nous donc y font pas bien. Ces pays sont bien mieux gérés que la Belgique, ils n'ont pas un c*** irresponsable comme bdw qui après avoir cassé un gouvernement qui fonctionnait, a bloqué la formation d'un gouvernement depuis un an et demi. Ils ont des fonctionnaires qui pensent, des ministres qui décident. Ils n'ont pas besoin de louer un stade foot pour réunir leurs ministres, ils savent donc utiliser l'argent de leurs contribuables à des buts utiles. Comme la lutte contre le Covid. Au fond, où en est -on avec les tests? Cela fait 4 mois qu'on les attends en Belgique!

  • Posté par Boer Laurian, jeudi 30 juillet 2020, 17:01

    Je m'imagine que la densité de population dans un train, un supermarché, une plage, une bibliothèque, un bar, un resto, un bureau est la même en Danemark, Suède etc que en Belgique...

  • Posté par Vantilt Michel, jeudi 30 juillet 2020, 13:39

    Il faut juste ne pas perdre de vue que ces pays ont des densités de population au km2 nettement inférieures aux nôtres. La Suède par exemple c'est à peu près la superficie de l'Espagne pour une population environ équivalente à la Belgique. Les problèmes ne se rencontrent chez eux que dans les quelques grandes villes.

  • Posté par Mourmaux Jean-François , jeudi 30 juillet 2020, 16:49

    @ Nicodème Claude , enlevez les 3.958 décès non-diagnostiqués Covid, et le bilan mortalité de la Belgique est le même que celui de la Suède.

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Le Royaume-Uni confronté à la plus grande chute du niveau de vie en 60 ans

A écouter le gouverneur de la Banque d’Angleterre, les sujets de Sa Majesté sont confrontés à la plus grande chute du niveau de vie en 60 ans. De surcroît, l’inflation devrait atteindre 13 % à la fin de l’année contre 9,4 % en juin sur un an sur fond d’une récession prolongée doublée d’une crise politique.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une