Allemagne, Espagne, Maroc, …: ces pays où le nombre de cas de coronavirus repart à la hausse

Allemagne, Espagne, Maroc, …: ces pays où le nombre de cas de coronavirus repart à la hausse
EPA

Face à la recrudescence du coronavirus un peu partout en Europe et ailleurs, comme au Maroc, de nombreux gouvernements durcissent leurs mesures sanitaires pour tenter de freiner la pandémie.

Allemagne

Les autorités sanitaires allemandes ont signalé 902 nouvelles infections au coronavirus en un jour, selon l’Institut allemand de veille sanitaire Robert Koch (RKI). Il s’agit du nombre le plus élevé depuis mai, hormis l’apparition d’un foyer de contamination local chez le fabricant de viande Tönnies en juin.

Au moins 207.828 personnes ont été testées positives au coronavirus depuis le début de la crise sanitaire en Allemagne, a indiqué sur internet le RKI. L’institut s’était alarmé mardi de l’augmentation des nouveaux cas de Covid-19 dans le pays et avait souligné le relâchement des bonnes pratiques face au Covid-19.

Le nombre de cas était, jusqu’à récemment, resté stable, avec 300 à 500 nouveaux cas par jour.

Selon le RKI, 9.136 personnes sont décédées des suites du Covid-19 en Allemagne.

Pays-Bas

Entre mercredi matin et jeudi matin, 342 nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés aux Pays-Bas, le nombre le plus élevé depuis début mai.

Au cours des quatre derniers jours, le nombre de nouveaux cas a dépassé les 200, il est maintenant supérieur à 300 pour la première fois. 1 559 personnes ont été testées positives au cours des sept derniers jours.

La principale source d’infection est Rotterdam-Rijnmond. Il y a 94 nouvelles infections, le nombre le plus élevé depuis la mi-avril. Amsterdam-Amstelland a enregistré 72 nouvelles infections jeudi. C’est plus de deux fois plus que la veille.

Le nombre d’admissions à l’hôpital a également légèrement augmenté ces dernières semaines. Entre le 29 juin et le 5 juillet, cinq personnes ont été admises à l’hôpital, soit moins d’une par jour. La semaine dernière, dix-neuf personnes ont été hospitalisées, soit près de trois par jour. D’autre part, d’autres patients ont pu quitter l’hôpital.

Italie

Le nombre de nouvelles infections au SARS-Cov-2 connaît une augmentation rapide en Italie, rapporte jeudi l’agence de presse italienne ANSA, citant le ministère de la Santé du pays.

L’Italie a signalé 386 nouvelles infections au cours des dernières 24 heures, contre 289 mercredi.

Trois patients sont décédés des suites du Covid-19 au cours de ces dernières 24 heures. Ce chiffre était de six mercredi.

Le virus a déjà coûté la vie à 35.132 personnes dans la péninsule.

Espagne

L’Espagne signale jeudi la plus forte augmentation quotidienne du nombre d’infections depuis l’assouplissement des mesures de lutte contre la propagation du virus SARS-Cov-2 le 21 juin. Le coordinateur des urgences du ministère de la Santé, Fernando Simon, a cependant déclaré aux médias espagnols ne pas voir de signe d’une deuxième vague, ni dans son pays, ni en Europe.

Si l’Espagne comptait 527 foyers d’infections à la fin de l’état d’urgence, le pays en dénombre désormais 412.

Le gouvernement, qui souhaite relancer le tourisme au sein de son pays, a souligné à plusieurs reprises qu’il maintenait le virus sous contrôle.

La récente augmentation du nombre de contaminations en Espagne a incité le Royaume-Uni à ordonner la mise en quarantaine de tous les voyageurs arrivant de ce pays, tandis que d’autres Etats européens, dont la Belgique, la France et l’Allemagne, ont déconseillé de se rendre dans certaines régions espagnoles.

Cela affecte lourdement le secteur-clé du tourisme, qui représente environ 12% du PIB espagnol.

Selon les médias espagnols, les discussions à propos des restrictions imposées au secteur touristique et aux voyageurs seraient toujours en cours entre Madrid et Londres.

Maroc

Le pays a « enregistré en une semaine plus de cas de contamination qu’en quatre mois », a précisé le ministre de la Santé Khalid Ait Taleb au cours d’un point de presse.

Le Maroc enregistre officiellement 22.213 cas de contamination au total, dont 334 décès, avec une hausse des contaminations depuis l’assouplissement des mesures sévères de confinement.

Un grand nombre de familles ont été précipitées dans la misère à cause des effets économiques de la crise sanitaire, doublée d’une grande sécheresse.

Les autorités marocaines avaient annoncé mi-juillet un nouvel allégement des mesures de confinement adoptées en mars, avec des dispositions pour encourager le tourisme intérieur et faciliter les déplacements pendant l’Aïd al-Adha.

Les nouvelles restrictions ont été prises « au regard du non-respect par la majorité des citoyens des mesures de prévention -distanciation sociale, port du masque », selon le communiqué officiel.

Le ministère de l’Intérieur avait prévenu samedi que les autorités « n’hésiter(aient) pas à appliquer les sanctions prévues par la loi », en pointant un « relâchement » dans le port du masque, obligatoire au Maroc. Les peines vont jusqu’à trois mois de prison et/ou jusqu’à 1.300 dirhams d’amende (115 euros).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous