Accueil Belgique Politique

Négociations fédérales: la formation attendra, mais De Wever et Magnette persévèrent

Les deux préformateurs se rendent au Palais ce vendredi à 14h30. Ils avancent, mais n’ont pas encore de note prête à négocier avec une majorité possible. Les libéraux donnent leurs exigences.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 2 min

Ce vendredi à 14 h 30, Bart De Wever et Paul Magnette se rendront au Palais pour remettre au Roi un premier rapport. Ils auraient voulu présenter une note de départ et une proposition permettant de commencer une phase de formation mais, jeudi soir, cette issue heureuse paraissait peu probable. Une prolongation de la mission, peut-être avec un ordre subtilement revu (entre préformation et formation) semblait l’issue la plus probable.

Mais personne ne dira que la mission de De Wever et Magnette n’a pas avancé. Les deux préformateurs sont parvenus à établir une note, qu’ils présenteront au Palais. Elle compile les demandes des deux grands partis, mais aussi des démocrates chrétiens et du SP.A. Il y a des points de convergence. La prudence s’impose, car tout évolue très vite mais il est d’abord question d’une réforme de l’Etat touchant les soins de santé (mais pas le financement), l’emploi, la sécurité civile, les pompiers ou l’organisation de la justice.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par B Alain, vendredi 31 juillet 2020, 20:23

    Bah ... de toute façon, les partis qui ne seront pas concernés par une participation au gouvernement pourront demander l'avis du conseil d'état au moins 3 fois pour chaque loi à voter.

  • Posté par Biot Philippe, vendredi 31 juillet 2020, 14:23

    Pourquoi ne pas consulter les écologistes?

  • Posté par Kummert David, vendredi 31 juillet 2020, 16:36

    Les écologistes ne seront jamais acceptés par la NVA et ils ne pourront pas vraiment accorder leurs violons avec elle non plus (on peut les comprendre...). Mais je doute que Paul Magnette soit réellement prêt à monter un gouvernement avec la droite ET la NVA sans soutien (ou au moins une forme d'acceptation) de la part du reste de la gauche francophone (hors PTB-PVDA, peut-être). On peut franchement se demander ce qu'il est en train de faire en ce moment... essaie-t-il de se montrer proactif, capable de prendre ses responsabilités quelles que soient les circonstances? est-ce que cette méthode va payer? Sans soutien venant d'une partie de la gauche, il serait incroyable qu'il accepte de monter au gouvernement avec la droite et les nationalistes (les séparatistes, soyons honnêtes).

  • Posté par Nica Petre, vendredi 31 juillet 2020, 15:56

    Car la NVA nous a exclus et surtout le VOKA et la FEB ne veulent pas de surcoût écologique à court terme. Que Magnette va gouvernement sans les écolos pour garder un certain équilibre avec les libéraux je trouve cela d'une traîtrise assez minable...

  • Posté par Tamo Guillaume, vendredi 31 juillet 2020, 13:42

    Tout à fait d'accord sur le concept de ne pas dépenser l'argent dont on ne dispose pas mais il conviendrait également que le citoyen ait l'assurance que tout soit mis en oeuvre pour que chaque redevable participe équitablement au paiement de l'impôt. Sur ce dernier point, l'Europe et et les Etats qui la composent ne sont pas très performants vu la difficulté qui est la leur pour arrêter l'ingénierie fiscale et plus grave encore la fraude fiscale. S'il n'y avait pas eu de journalistes, la plupart des montages frauduleux de ces dernières années n'auraient jamais été révélés...

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs