Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche: «En soins de santé, pas de bonne réforme de l’État sans implication des acteurs et des experts»

Huit experts, flamands et francophones, proposent dans une carte blanche une réflexion sur les soins de santé et sur une réforme de l’Etat

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 10 min

La réforme des soins de santé est à l’ordre du jour. Nous écrivons délibérément « la réforme ». La réforme de l’État, visant à la répartition la plus efficace des compétences, en fait partie. Mais cette répartition doit partir d’une vision en matière de politique de santé et de soins de santé : réforme de l’État et réforme de fond ne peuvent être dissociées. Une réforme ne peut pas passer par-dessus la tête des personnes qui ont travaillé si dur ces derniers mois pour assurer la continuité de nos soins et qui ont ainsi accumulé une nouvelle expérience importante. Le débat ne peut donc pas être enfermé dans les négociations politiques classiques. Certes, experts et représentants du terrain ne peuvent pas remplacer la prise de décision politique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par De Villers Léopold, dimanche 2 août 2020, 10:02

    Quel bla bla pour dire qu'il faut concerter les différentes parties

  • Posté par Biot Philippe, vendredi 31 juillet 2020, 14:26

    La concertation avec les différentes parties, syndicats des personnels médicaux, mutuelles, hôpitaux, maisons de repos et de soins....me paraissent indispensables.

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs