Muriel Targnion sur son exclusion du PS: «Je ne suis pas encore morte»

Muriel Targnion sur son exclusion du PS: «Je ne suis pas encore morte»

La bourgmestre de Verviers, Muriel Targnion a été exclue du PS, à l’issue d’une saga politique qui secoue la Ville depuis maintenant un mois, comme l’a confirmé le parti jeudi dans un communiqué. Depuis un mois, la situation est très tendue au sein du collège verviétois. Le président du CPAS, Hasan Aydin, est dans la ligne de mire d’une majorité d’élus PS et de ses partenaires de majorité le MR et Nouveau Verviers.

« Je ne suis pas encore morte », a répondu la bourgmestre au micro de la RTBF. Muriel Targnion estime qu’elle est légitimement élue, que le parti socialiste a choisi le camp du communautarisme. Selon elle, son adversaire Hasan Aydin est soutenu par la communauté des Belges d’origine turque. Muriel Targnion axe sa défense sur le droit des femmes, qu’elle estime bafoué à la fois par Hasan Aydin et par le Parti Socialiste.

« Je m’attendais à être exclue du PS puisque le député Malik Ben Achour l’annonçait depuis un mois. Le PS m’a proposé un simulacre de procès. Aujourd’hui, le PS décide d’exclure une bourgmestre qui n’a rien à se reprocher, qui n’a juste pas suivi un petit ordre du parti socialiste. Le parti occulte complètement une année d’un président de CPAS (Hasan Aydin) complètement problématique et surtout occulte son non-respect du droit des femmes. Et donc aujourd’hui, le PS choisit son camp, celui du communautarisme et de la particratie contre la démocratie car je suis la bourgmestre légitimement élue », a-t-elle exprimé au JT de 13h de la RTBF.

Malgré son éviction, Muriel Targnion compte bien rester bourgmestre.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous