Accueil Société

Coronavirus: les aires d’autoroute aussi ont dû se réinventer

Sur la route des vacances, les touristes respectent les normes sanitaires. Dans les bâtiments, le personnel a dû fortement changer sa façon de travailler même si l’activité tourne au ralenti.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Aire de repos d’Hondelange, sur la E411. La dernière avant d’entrer au Grand-Duché de Luxembourg. On y trouve une cafétéria, un restaurant de l’enseigne AC-Autogrill, un motel et toutes les commodités nécessaires. A l’exception d’une station essence vu la proximité du pays voisin et de ses prix hors concurrence. Malgré ce « handicap », l’aire est l’une des plus fréquentées de Wallonie, selon la Sofico, gestionnaire du réseau routier. Un week-end estival de chassés-croisés, comme ce premier d’août, elle devrait d’ailleurs faire le plein. Par la faute du Covid, c’est pourtant loin d’être le cas.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs