Accueil Économie Mobilité

Benoît Gilson prend la tête d’Infrabel

Le « kern » a nommé le CEO du gestionnaire du réseau ferré. A charge pour le prochain gouvernement de confirmer – ou pas – cette décision.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Sur le rail, les retards ne sont jamais bien vus. Qu’on se rassure : le gouvernement fédéral a nommé ce vendredi le CEO d’Infrabel. Il était moins une, puisque le poste aurait été vacant dès ce samedi. Le « kern » a choisi un homme du sérail, Benoît Gilson, le directeur de la stratégie et de la communication du gestionnaire du réseau de voies ferrées.

Après le départ au début de l’année de l’ancien CEO, Luc Lallemand, qui exerce désormais les mêmes fonctions outre-Quiévrain – il est à la tête de SNCF Réseau –, le conseil d’administration avait désigné ad interim la directrice Clientèle Ann Billiau. A la fin du mois de juin, celle-ci avait toutefois fait savoir qu’elle ne souhaitait pas occuper la fonction au-delà du 31 juillet.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs