Accueil Économie Agriculture

Investir en terres agricoles: un pari apparemment peu risqué

Affichant une hausse moyenne de près de 42 % sur les cinq dernières années, le prix moyen des terres agricoles atteint désormais 35.000 euros l’hectare en Wallonie. Un bon moyen de diversifier son patrimoine ? Focus sur un marché très particulier.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

A en croire les statistiques publiées par la fédération du notariat (Fednot), le prix des terres agricoles ne cesse de grimper en Belgique : une hausse moyenne de 28,7 %, soit 21 % déduction faite de l’inflation, sur les cinq dernières années, fixant le prix moyen de l’hectare à 46.778 euros. Une bonne idée d’investissement ?

Comme toujours, se focaliser sur un prix moyen à l’échelle nationale n’est pas très pertinent : les disparités régionales, voire sous-régionales, sont très importantes. De fait, c’est essentiellement en Wallonie que la hausse est pour l’instant la plus sensible (+ 7,6 % l’an dernier, aux alentours de 35.000 euros, pour une hausse de 41,8 % sur 5 ans, compte non tenu de l’inflation) alors que les prix semblent plafonner en Flandre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Desmet Marc, lundi 12 octobre 2020, 9:58

    La terre n'est pas aux entreprises mais aux paysans, les terres agricoles doivent rester aux agriculteurs. Il faut taxer A MORT les entreprises qui "investissent" pour faire des plus-values. Les communes et régions doivent faire jouer leur droit de préemption et racheter toutes les terres en vente et les mettre à disposition des jeunes agriculteurs qui ne peuvent pas payer de telles sommes. Si on les laissent faire, on va bientôt louer l'air que nous respirons!

  • Posté par Fernande LOMBARD, dimanche 2 août 2020, 21:56

    Il serait intéressant, in fine, de localiser les acheteurs de terres agricoles. Se dire que certaines terres peuvent prendre une énorme plus-value si l'on parvient à les déclassifier et à les rendre accessibles à l'immobilier... Tout semble permit à certains.

Aussi en Agriculture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs