Alain Maron: «L’infection est en train de monter en puissance à Bruxelles»

Alain Maron: «L’infection est en train de monter en puissance à Bruxelles»
Photo News

Dans certains centres de dépistage à Bruxelles, des patients se sont vus refuser l’entrée à cause de la file trop importante, rapporte RTL. Le ministre bruxellois de la santé Alain Maron annonce que « de nouveaux centres de tests vont ouvrir à l’hôpital Saint-Luc, à l’hôpital Saint-Pierre, que les centres de tests actuels vont augmenter leurs capacités ». « Au total, on va augmenter dans les prochains jours de 60 % les capacités de testing à Bruxelles » avance-t-il.

Alain Maron annonce également que les personnes qui partent en vacances, les asymptomatiques, et les personnes symptomatiques qui sont malades devront désormais se rendre dans des centres de tests séparés.

Alain Maron revient sur les chiffres des contaminations à Bruxelles. « Je dirais qu’on est à la moitié du taux d’infection par rapport à Anvers. Mais les derniers chiffres sont inquiétants. Donc l’infection est en train de monter en puissance dans une grande ville comme Bruxelles » affirme-t-il. Il avance que la hausse des contaminations à Bruxelles est liée à la situation à Anvers. « Anvers n’est pas une île. Il est évident que s’il y a beaucoup de cas à Anvers, ça finit par percoler dans le reste du pays, et en premier lieu à Bruxelles, la ville la plus connectée et la plus ouverte. » explique-t-il.

Face à cette hausse des contaminations à Bruxelles, Alain Maron affirme qu’il est urgent d’augmenter le nombre de tests « pour pouvoir tester suffisamment de gens dans des délais courts et raisonnables ». Il annonce que la capacité de tests à Bruxelles dépasse actuellement 2.500 tests par jour, et il souhaite atteindre rapidement entre 3.000 et 4.000 tests par jour. D’ici septembre, il espère que Bruxelles pourra atteindre 5.000 tests par jour.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous