Accueil Belgique Politique

Carlo Di Antonio juge et partie dans un dossier d’expropriation

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le ministre wallon de l’Environnement Carlo Di Antonio pourrait être en position de conflit d’intérêts dans un dossier d’expropriation, révèle L’Avenir. Le bourgmestre en titre de Dour est ainsi actionnaire d’une SPRL propriétaire de trois parcelles situées sur le tracé du contournement de Dour.

Mar’Bob, la SPRL fondée par Roberto Di Antonio, frère du ministre, a fait l’acquisition de trois des 27 parcelles qui seront concernées le 23 avril 2014 par un arrêté d’expropriation signé par Carlo Di Antonio, alors ministre des Travaux publics. L’Avenir estime qu’il existe dans ce cas un potentiel conflit d’intérêts, voire une prise d’intérêt en cas de plus-value du terrain lors de la négociation avec le comité d’acquisition.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs