Coronavirus - Une société sur trois en situation de faillite dans l'événementiel (PRESS)

La proportion d'entreprises en grande difficulté atteint même 42% car la plupart n'ont pas encore recouru aux facilités de garantie bancaire négociées entre le gouvernement fédéral et les banques, ajoute le journal. Cela représente quelque 2.500 postes de travail, sans compter les nombreux indépendants également employés pour l'organisation des événements.

Les dernières mesures décidées par le Conseil national de sécurité (CNS) pèsent lourdement sur un secteur déjà fortement touché par la pandémie. "Avec 100 personnes autorisées en intérieur et 200 en extérieur, il n'y aura plus de véritable événement possible", souligne Vinciane Morel, porte-parole de l'Alliance des fédérations belges de l'événementiel. "Tant qu'il n'y aura pas de vaccin, on sera contraint d'arrêter nos activités à chaque nouvelle vaguelette épidémique."

En très bonne santé avant la crise, le secteur devrait être amputé de 85% de son chiffre d'affaires cette année, selon l'Alliance.

Disclaimer: Belga diffuse quotidiennement des dépêches reprenant des informations provenant d'autres médias. Ces dépêches sont identifiables par le mot-clé PRESS. Belga ne peut toutefois pas être tenu pour responsable de ces informations fournies par d'autres médias. Merci aux rédactions qui les utiliseraient de toujours citer la source exacte des informations relayées par Belga.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • d-20200122-3YF45A 2020-01-22 17:47:41

    Par Marie-Eve Rebts

    Immo

    Charleroi: une lente remontée pour la Ville Basse

  • Sa plateforme de livraison à domicile a permis à Uber de sauver les meubles mais pas les emplois
: 6700 sont passés à la trappe. © Photo News / Gregory Van Gansen.

    La tech’ a licencié près de 77.000 personnes dans le monde

  • © Dominique Duchesnes.

    Par Cécile Danjou

    Finances

    Les vacances en camping-car, un choix rentable?

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous