Accueil Belgique Politique

Négociations fédérales: l’Open-VLD demande à la NV-A et au PS d’ajuster le tir

Pour Egbert Lachaert, la famille libérale est prête à négocier un accord sur base d’un large soutien.

Temps de lecture: 2 min

L’Open Vld est toujours prêt à former un gouvernement fédéral avec un large soutien. C’est ce qu’a déclaré samedi soir Egbert Lachaert, le président des libéraux flamands, dans un message vidéo sur Facebook. Selon Egbert Lachert, le mémorandum du président du PS Paul Magnette coûtera 10 milliards d’euros supplémentaires, « et nous n’avons pas cet argent », selon le président.

« Le coronavirus domine nos vies », explique Egbert Lachaert. « Pour lutter contre cette crise, nous avons besoin de personnes responsables. Des politiciens qui peuvent rassembler les gens. Au cours de l’année écoulée, nous avons toujours travaillé sur des solutions. Grâce à nos derniers efforts, le PS est même venu à la table pour parler à la N-VA ».

Des dépenses supplémentaires

Selon les libéraux flamands, « le contenu doit encore être amélioré, et ce n’est pas le cas du texte que la N-VA et le PS ont élaboré ensemble ». « Les gens tombent malades, voient leur entreprise brisée… À un moment où un texte politique porte sur ces choses-là », souligne Lachaert.

Selon l’Open Vld, il y a maintenant « un programme économique socialiste » mis sur la table par Magnette. « Des avantages plus importants, une compétitivité réduite des entreprises. Des milliards de dépenses supplémentaires, de nouveaux impôts sur le capital, une taxe sur les valeurs mobilières également pour les petits investisseurs et les indépendants. Et surtout, pas de réformes pour financer tout cela ».

Selon le président de l’Open Vld, le budget belge aura un déficit de plus de 20 milliards dans deux ans. « Ce projet de réforme coûtera encore 10 milliards par an. Nous n’avons pas cet argent. Nous voulons aussi un pays plus efficace. La N-VA veut maintenant que trois ministres gèrent les pouvoirs dans des domaines importants, tels que les soins de santé, le travail, la police et la justice. Mais cela ne fonctionne pas, nous l’avons déjà vu dans la crise du coronavirus. Nous avons beaucoup trop de ministres. En fin de compte, personne n’est responsable.

Selon les libéraux flamands, la Belgique a besoin « d’une unité de commandement et d’un leadership clair ».

Selon Lachaert, les plans doivent être adaptés. « Et nous sommes disponibles pour le faire. Avec respect, en prenant les affaires de chaque partie. Et en s’admettant mutuellement des affaires. Les libéraux sont prêts à former un gouvernement bénéficiant d’un large soutien ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

30 Commentaires

  • Posté par Jérôme De Greef, lundi 3 août 2020, 18:58

    Prions pour qu'Ecolo/Groen acceptent de monter au gouvernement et laissons les libéraux à leur contradictions. Le seul mot qu'ils ont à la bouche c'est "austérité" alors que la Belgique, mais pas que, a besoin d'investissements massifs pour régler les problèmes sociaux, environnementaux et sanitaires. Si les libéraux n'avaient pas autant diminué les charges sociales des entreprises, au profit des actionnaires, nous n'en serions pas là !

  • Posté par Ballez Guy, lundi 3 août 2020, 14:21

    L'attitude de la NVA par rapport au MR qui est pourtant, en principe, le plus proche en matière économique et fiscale est particulièrement révélatrice de leur stratégie sur l'axe nationaliste ! Ils sont en train de gagner sur toute la ligne et ceci avec la bénédiction du PS et du CDH (et d'écolo?) alléchés par l'odeur de l'argent facile qui coule littéralement. Et tout cela pour un "plat de lentille Mais rien n'est encore fait. On en est encore en phase de musculation et d'intimidisation. Mais prés de 600 jours sans gouvernement pour en arriver là !

  • Posté par Deckers Björn, dimanche 2 août 2020, 20:29

    André Lambert. C'est en effet dommage que les écologistes refusent. Ne serait-ce que pour rappeler à la famille libérale et encore plus au seul VLD leur vrai place sur l'échiquier. Le VLD et le MR sont parfaitement contournables. Maintenant que le PS et la NVA sont en capacité de s'entendre, il est insupportable de voir le VLD annoner son programme socio-économique. Quelqu'un peut expliquer à ce gamin que les élections sont terminées depuis plus d'un an?!!!

  • Posté par Gillard Xavier, lundi 3 août 2020, 9:36

    Exactement, si les écolos acceptaient, ça réduirait à néant toutes les prétentions mal placées des libéraux, et ça accélérerait considérablement la sortie de crise. Les recettes d’austérité prônées par les libéraux ont déjà fait assez de mal comme ça, personne n’a besoin d’écouter leurs vieilles lunes à l’époque actuelle.

  • Posté par Biot Philippe, dimanche 2 août 2020, 17:16

    Le principe même d'une coalition est de mettre au point un programme admis pas tous, par chaque parti membre de l'équipe. Par définition, aucun parti n'y retrouve tout ce qu'il veut et chaque parti doit admettre de tenir compte des souhaits des partenaires. Il faut arriver à un équilibre. Il n'est pas possible de former un gouvernement sans BDW et Paul. Les génies du VLD/MR essaient depuis toujours, en vain. Ils causent, ils causent, mais n'arrivent à rien. Maintenant que les chances de réussite existent, non seulement ils veulent s'imposer à BDW et Paul, mais ils se permettent de dicter leurs conditions. Et ils s'étonnent de ne pas être accueillis avec la fanfare et les drapeaux. Quel toupet! Quelle arrogance!

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une