Nick Kyrgios renonce à participer à l’US Open à cause de la pandémie de coronavirus

Photonews
Photonews

Le joueur de tennis australien Nick Kyrgios a annoncé samedi soir qu’il ne participera pas à l’US Open, prévu du 31 août au 13 septembre à New York, en raison de la pandémie de coronavirus.

« Je ne jouerai pas cette année à l’US Open. Cela me fait mal au fond… Mais je fais cela pour les gens, pour mes Australiens, pour les centaines de milliers d’Américains qui ont perdu la vie, pour vous tous », a-t-il déclaré dans une vidéo publiée sur Twitter.

Kyrgios, 25 ans, avait déjà annoncé son forfait pour le Masters 1000 de Cincinnati, délocalisé à New York cette année, qui se déroule du 22 au 28 août. « Il faut se concentrer sur ce qui est important, à savoir la sécurité et la santé », a-t-il ajouté.

Le sulfureux joueur australien s’en est également pris aux « joueurs égoïstes », sans les citer, faisant référence à Novak Djokovic et l’organisation de l’Adria Tour ou à Alexander Zverev, surpris en train de faire la fête.

« Vous devez agir dans l’intérêt de l’autre et travailler ensemble, vous ne pouvez pas danser sur des tables et faire de l’argent pour vous frayer un chemin à travers l’Europe ou essayer de gagner rapidement de l’argent en organisant une exhibition. Le virus ne se soucie pas de votre classement mondial ou de votre argent, agissez de manière responsable. À ces joueurs, je dis bonne chance. Vous jouez à vos risques et périls et cela ne me pose aucun problème », a conclu Kyrgios.

De nombreux joueurs du circuit dont Novak Djokovic, Rafael Nadal, Alexander Zverev ou encore David Goffin avaient émis leurs doutes sur la tenue de l’US Open vu la situation sanitaire aux États-Unis.

Il y a deux semaines, les organisateurs du Citi Open, le tournoi de tennis ATP 500 de Washington, avaient annoncé l’annulation du tournoi qui devait signer la reprise du tennis masculin à partir du 13 août.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous