Accueil Société

Augmentation à Bruxelles, mini-éclaircie à confirmer,...: les enseignements des chiffres du coronavirus de ce dimanche

Depuis le début de l’épidémie, 9.845 personnes ont perdu la vie des suites du Covid-19.

Temps de lecture: 2 min

Après 17 jours d'augmentation continue, le nombre moyen de cas quotidiens dans la province d'Anvers diminue pour la première fois. A l'inverse, à Bruxelles, cela fait deux jours que le nombre de contaminés s'envole.

Le nombre de cas identifiés poursuit sa hausse, avec deux jours consécutifs au-delà des 600 contaminations quotidiennes. La moyenne est à 465 cas par jour.

Mais désormais, une partie de cette augmentation est à mettre sur le compte de la hausse des tests, très significative depuis quelques jours (manque toujours la ventilation de ces tests par province...).

Une micro-éclaircie dans les chiffres du jour. Le ratio de tests positifs chute à 3,6% le 29 juillet (dernier jour pour lequel on dispose des chiffres consolidés). Contre 3,9% la veille. Prudence : il faudra voir si cette diminution se poursuit les prochains jours.

Les chiffres du jour

Le nombre moyen d’infections au coronavirus continue d’augmenter et est passé à 465,4 par jour entre le 23 et le 29 juillet, indique dimanche l’Institut de santé publique Sciensano dans la mise à jour des données de son tableau de bord. Cela représente une augmentation de 78 % par rapport à la semaine précédente.

Le nombre d’infections en Belgique s’élève désormais à 69.402, contre 68.751 samedi.

Autres chiffres en hausse

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 pour 100.000 habitants suit la même tendance à la hausse. Pour la période s’étalant sur deux semaines, et jusqu’au 29 juillet inclus, 44,3 cas ont été recensés (contre 40,7 samedi).

Le nombre d’admissions à l’hôpital progresse aussi avec une moyenne de 25 par jour (23 samedi), en progression de 84 % par rapport à la semaine précédente.

Sciensano fait également part d’une moyenne de 2,7 décès par jour. Depuis le début de l’épidémie, 9.845 personnes ont perdu la vie des suites du Covid-19.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par P AR, dimanche 2 août 2020, 12:51

    Allez voir , à titre de comparaison , les données suisses sur https://www.corona-data.ch/ . Enormément de données visuelles sur une seule page . Est-on incapable en Belgique de présenter des données claires et facilement accessibles à tous ?

  • Posté par Casier Etienne, dimanche 2 août 2020, 13:52

    En effet les chiffres suisses sont très clairs. Après lecture de ce tableau de bord on se demande pourquoi la Belgique a classé le Valais en zone rouge...Je me demande où se trouve la justification de telles décisions ? Le Soir peut-il nous éclairer sur le processus et les justifications de mise à rouge et orange ?

  • Posté par Casier Etienne, dimanche 2 août 2020, 12:08

    Que veulent dire ces chiffres ? Rien... Pourquoi font-ils la une du Soir ? Je me le demande... Comme l'écrit le professeur émérite Rodenstein dans sa carte blanche parue dans le Vif "...On mélange, et on entretient une confusion entre cas confirmés, maladie bénigne, malades hospitalisés, soins intensifs. En sachant que seule une minorité des patients hospitalisés (12%) a besoin de soins intensifs, et que la plupart des cas confirmés s'en sortiront sans mal. On nous menace d'une deuxième vague en taisant que cette deuxième vague, si elle survient un jour, sera probablement bien moins grave. L'âge des nouveaux cas est inférieur à l'âge de la première vague, il y aura donc moins de cas graves et moins de morts...". La carte blanche ON CONFOND PANDEMIE AVEC MENACE MORTELLE est disponible sur https://www.levif.be/actualite/international/on-confond-pandemie-avec-menace-mortelle-carte-blanche/article-opinion-1315021.html. Je vous en souhaite une excellente lecture

  • Posté par Casier Etienne, dimanche 2 août 2020, 13:31

    25 hospitalisations par jour...Est-ce grave docteur ?

  • Posté par Van den Eeckhoudt Etienne, dimanche 2 août 2020, 13:05

    Ces chiffres nous montrent que les hospitalisations ne baissent plus et qu'elles augmentent. Je crois que nous sommes toujours dans la première vague qui n'a pas été maîtrisée.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko