Yves Coppieters: «C’est une réalité», la situation est meilleure en Suisse qu’en Belgique

Yves Coppieters: «C’est une réalité», la situation est meilleure en Suisse qu’en Belgique

Yves Coppieters était l’invité de la RTBF ce dimanche midi. Il a notamment été questionné sur les recommandations et les avis de voyages du SPF Affaires étrangères. La question de la Suisse et des régions en zone rouge s’est notamment posée. Pour le scientifique, le code couleur a son utilité, même si ce n’est pas l’outil parfait.

« C’est une réalité (ndlr : que la situation en Suisse est meilleure qu’en Belgique). Les codes couleurs ont un intérêt en terme de communication mais ils ne sont pas le reflet de la circulation du virus dans l’ensemble de la région. »

Être plus spécifique

Autrement dit, « dans ces régions, il y a eu peu de cas, mais il y a eu des clusters dans des bars par exemple et cette augmentation de peu de cas fait basculer la région d’une couleur verte à orange. On a alors l’impression que le virus circule de manière générale alors que ce n’est pas le cas. »

Pour le scientifique, il faut être plus spécifique. « Quelqu’un qui a respecté les gestes barrières, qui est resté très prudent dans une zone orange n’a pas plus de risque que s’il était resté chez lui. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous