Accueil Société

Coronavirus: la crainte des retours de vacances

Le traditionnel chassé-croisé des vacances fait redouter une augmentation du nombre de contaminations dans les prochains jours.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Faut-il craindre une explosion du nombre de contaminations au Covid-19 dans les prochains jours suite au retour de vacances des « juilletistes » ou la tant redoutée deuxième vague va-t-elle survenir à la fin des vacances, début septembre ? La réponse d’Yves Coppieters, épidémiologiste et professeur de santé publique à l’ULB, fuse : « Il faut redouter les deux, même si l’augmentation actuelle du nombre de cas n’est pas dramatique », dit-il. « On devrait en profiter pour mettre en œuvre une nouvelle stratégie de prévention et d’information. La reprise actuelle touche essentiellement les jeunes car plus de 85 % des cas positifs se retrouvent chez les moins de 60 ans. Ça n’a pas de répercussion sur les hospitalisations et les décès car les aînés se protègent très bien. Mais pour combien de temps encore ? »

1

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

43 Commentaires

  • Posté par Bernard Jean-pierre, mardi 4 août 2020, 9:56

    Je suis rentré du sud de la France hier en avion. J'ai rempli le formulaire PLF sur ordinateur 48 heures avant mon départ. Je l'ai envoyé par internet, et j'ai reçu immédiatement un code (6 chiffres) sur mo gsm. Arrivé à l'aéroport, à mon embarquement en France, on m'a dit que ce n'était pas valable !! et on m'a remis un nouveau formulaire papier vierge "à remplir" dans l'avion. Heureusement, avant d'envoyer par internet mon formulaire rempli 48 heures avant, je l'avais imprimé "en papier". Arrivé en Belgique à l'aéroport de Zaventem, on ne m'a jamais RIEN demandé !!! Alors, c'est quoi ce cinéma ????

  • Posté par Delrez JEAN, lundi 3 août 2020, 11:40

    Ce n'est pas à l extérieur dès frontières qu il faut absolument regarder mais bien à l intérieur.

  • Posté par Dedoyard Claude, lundi 3 août 2020, 11:22

    Quand on lit depuis son lieu de villégiature les nouvelles du pays, il y a effectivement de quoi avoir peur de rentrer en Belgique...

  • Posté par Vandenbussche Pierre, lundi 3 août 2020, 11:09

    Et je continue. Hier à Charleroi, lors d'un retour du Maroc, zone rouge, aucun affichage à l'aéroport rappelant les mesures à prendre. On parle de contrôler le papier à renter avant le retour, on ne parle pas de suivre les gens qui reviennent (test et quarantaine). On dit même que c'est impossible parce que les décrets ne sont pas votés et ne le seront que vendredi à Bruxelles. C'est çà l'urgence ... vue par les politiques. Concernant le testing, on joue à l'autruche. Les asymptomatiques, ceux qui propagent la maladie sans s'en rendre compte, ne seront jamais tous détectés. Mais plus on teste (des gens sans symptôme et sans suspicion de contact avec des malades... bref les tests à grande échelle), plus on trouve de cas ... c'est évident. Ce qu'il faudrait connaître, c'est le % de la population qui est infectée, pas le nombre de cas trouvés. Et cela, seuls des tests massifs permettent de l'estimer. Mais alors les chiffres remontent... et on change de couleur... mais le niveau de l'infection dans la population ne change pas parce qu'on teste plus...absurdité des indicateurs de gestion utilisés. Ce qui est triste, c'est que ça va se terminer par des mesures sévères pour tous, parce qu'on n'aura pas eu le temps de prévoir... ouaf ouaf!

  • Posté par Vandenbussche Pierre, lundi 3 août 2020, 10:54

    Mettre en rouge des zones nettement moins infectées que notre moyenne nationale, je pense au Valais en Suisse, incite au rejet de ces règles opaques. Pour ne pas parler de l'orange, zone au retour de laquelle il n'est plus conseillé de se mettre en quarantaine!!! Explications, SVP. Marre de ces improvisations et batailles d'experts... il est grand temps de devenir rigoureux et de définir des règles sensées si on veut retrouver un peu d'adhésion de la population. En attendant, on peut se balader à Anvers et revenir chez soi sans aucune mesure recommandée mais il est interdit de partir au Valais, avec des chiffres d'infection au moins 10* meilleurs. Réponse des experts : ça peut changer rapidement... où est le professionnalisme dans cette réponse vide?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs