Coronavirus en Belgique: la moitié des personnes infectées ont moins de 40 ans

Coronavirus en Belgique: la moitié des personnes infectées ont moins de 40 ans

La moitié des personnes infectées par le coronavirus ont moins de 40 ans, explique Baudouin Catry de l’Institut de santé Sciensano dans « Het Journaal ». « Nous constatons également que beaucoup des nouvelles personnes qui sont maintenant infectées ont entre 20 et 29 ans. C’est à ce groupe de se protéger et certainement de protéger les personnes vulnérables parmi nous, les personnes âgées et les personnes à défense réduite. Il nous appartient maintenant à tous de prendre soin les uns des autres. C’est le cas pour l’ensemble du pays, pas pour une région spécifique. »

Ce dimanche, les données de Sciensano montraient qu’à Bruxelles, les chiffres ont augmenté au cours des deux derniers jours. Dans la province d’Anvers, le nombre moyen d’infections au coronavirus diminue pour la première fois en 17 jours. Catry souligne que ces chiffres devront être confirmés dans les prochains jours.

Selon Catry, la situation à Bruxelles est préoccupante, même si la moyenne hebdomadaire reste stable pour l’instant. « La semaine dernière et cette semaine, nous avons eu une moyenne de 44 cas par jour, mais le nombre de cas à consolider (confirmés, ndlr) augmente ces derniers jours.

Dans d’autres villes comme Liège et Verviers, le nombre d’infections est également en augmentation, bien que la situation ne soit pas aussi spectaculaire qu’elle l’était et l’est à Anvers. Selon Catry, Anvers est clairement le précurseur de ce rebond de l’épidémie, tout comme la région autour de Mons et le Limbourg étaient les précurseurs de la première vague.

Selon lui, il y a tout de même de bonnes nouvelles pour la province d’Anvers. « Ces derniers jours, l’augmentation spectaculaire des infections semble diminuer, mais encore une fois : c’est avec une grande prudence car les chiffres de ces derniers jours restent à confirmer ».

Cependant, à l’heure actuelle, les admissions de patients (souvent) gravement malades du coronavirus à l’hôpital sont toujours en augmentation à Anvers. En tout cas, la semaine à venir sera très importante, dit Catry : « Nous entrons dans la semaine où les mesures doivent montrer leur premier effet. Pour la deuxième vague, ce sera une semaine importante ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous