Accueil Société

Coronavirus en Belgique: un nouvel indicateur à tenir à l’oeil pour éviter un biais

Quand on cherche plus, on trouve évidemment plus de cas. Ce qui crée un biais dans la comparaison entre le nombre actuel de cas diagnostiqués et celui des semaines précédentes.

Temps de lecture: 2 min

Si l’on ne regarde que le nombre de nouvelles contaminations, les chiffres belges du suivi de l’épidémie sont de plus en plus inquiétants, grimpant à 465 cas positifs par jour en moyenne (et plus de 650 contaminés sur les deux derniers jours connus). Ce chiffre, en nette hausse sur une semaine, doit toutefois être mis en parallèle avec le nombre de tests effectués. Or depuis quelques jours, la capacité belge de testing est en hausse: 12.710 personnes sont testées chaque jour, en moyenne, soit une augmentation de 54% par rapport à la semaine dernière.

Quand on cherche plus, on trouve évidemment plus de cas. Ce qui crée un biais dans la comparaison entre le nombre actuel de cas diagnostiqués et celui des semaines précédentes. Pour l’éviter, l’un des indicateurs à garder à l’œil est la proportion de tests positifs. Dimanche, on y a vu une micro-éclaircie: après avoir atteint 3,9% de cas positifs, cet indicateur vient de baisser pour la première fois depuis 25 jours (hors 21juillet), reculant à 3,6% de positifs. Un premier signe d’accalmie, même s’il est trop tôt pour s’en réjouir.

A lire dès maintenant...

> Yves Coppieters: «Sans tests massifs, on risque de se retrouver dans la même situation qu’en mars»

> Le guide pour tout comprendre aux «bulles» sociales

> Le fédéral durcit ses mesures et pousse Anvers à décréter un couvre-feu

> L’édito : il n’est jamais trop tard pour un moment de courage

> La deuxième vague, c’est l’histoire d’un super-contaminateur…

> Le virus serait-il plus contagieux qu’en mars?

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par BEGUIN veronique, dimanche 9 août 2020, 12:25

    BIENVENUE : LE PRÊT ENTRE PARTICULIERS EN LIGNE SANS FRAIS UNE ÉQUIPE TRÈS DYNAMIQUE A LA TACHE DE LA CRISE DU CORONA VIRUS Vous êtres a la recherche de prêt pour relancer vos activités suite à la pandémie soit pour la réalisation d'un projet ou vous avez besoin d'argent pour d'autres raisons ? Pas de souci même si vous êtes fiché dans votre pays et n'avez pas accès au financement veuillez contactez ce E-mail: coronavirusfinance@gmail.com pour avoir connaissance des conditions d'octroi de prêt et de financement sans tracasseries et dire adieu à vos problèmes financiers. Veuillez noter les domaines dans lesquels on peut vous aider pour la réalisation de vos projets ou vous sortir de l'impacte du COVID-19. * Financier * Prêts à l'investissement * Prêts personnels Ps : Sachez que nous travaillons à votre satisfaction, vous pouvez suivre votre dossier en ligne afin de connaître son évolution. Veuillez me contactez par mail : coronavirusfinance@gmail.com

  • Posté par Hardy Laurence, lundi 3 août 2020, 9:25

    Pas tout à fait d'accord. Si les critères pour réaliser des tests n'ont pas changé (toutes personnes symptomatiques et ses contacts rapprochés), le taux de positif n'est pas du tout un indice car il est normal, lorsque l'épidémie progresse que le nombre de tests augmente. "On ne cherche pas plus" pour autant. Et le taux de tests positif reste constant alors même que l'épidémie progresse. Or on a ajouté aux tests, les tests fait pour départ en vacances, sur personnes asymptomatiques qui sont d'avantage négatifs. Il est donc normal que le taux de tests positifs global diminue alors même que l'épidémie progresse bel et bien. Ce n'est pas du tout une bonne nouvelle contrairement à ce que l'auteur de cette article suggère. Par contre, si on se met à tester de façon systématique, que les personnes soit symptomatiques ou pas, alors effectivement on va trouver plus de cas ... mais on a pas encore fait cette démarche.

  • Posté par Barbason Alain, lundi 3 août 2020, 8:04

    On l'attendait depuis longtemps, reste à savoir dans les cas détectés, les cas contagieux et non-contagieux.

  • Posté par MONSIEUR MARC, dimanche 2 août 2020, 23:49

    Eureka !!! Enfin un minimum de sagesse et d'éthique analytique après toutes les conneries débitées précédemment ! On pourrait aussi tenir compte de tous les testés pour cause de départ en vacances et sans le moindre symptôme tant qu'on y est ! nouvel indicateur demain, et comme cela on y comprendra plus rien du tout!

  • Posté par Andries Bernard, dimanche 2 août 2020, 22:19

    Aurait-on enfin compris que le seul nombre qui a du sens est le rapport du nombre de tests positifs à celui du nombre de tests effectués ? C'est l'évolution de ce pourcentage qui est le meilleur indicateur de l'évolution de la propagation de l'épidémie.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Plongée dans l’enfer des prostituées trans au quartier Yser

L’ASBL Alias sort une enquête et un court-métrage sur la situation des prostituées trans dans le quartier Yser. Détresse, survie et danger sont les maîtres mots de celles qui, souvent, n’entrevoient pas d’autre choix que de se prostituer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko