Marc Van Ranst: «Nous pouvons espérer une augmentation plus légère des infections en fin de semaine»

Marc Van Ranst: «Nous pouvons espérer une augmentation plus légère des infections en fin de semaine»

Pour le virologue Marc Van Ranst, les premiers assouplissements sont venus trop vite. « Nous ne sommes pas allés assez bas pour parler d'une situation confortable », a-t-il déclaré lundi matin sur Radio 1.

Il reste cependant optimiste et espère que les nouvelles mesures se traduiront par une hausse des chiffres moins importante d'ici la fin de la semaine. Il est encore trop tôt pour une baisse, craint-il.

Le nombre d'infections et le nombre d'hospitalisations ne cessent d'augmenter. Le centre de crise a d’ailleurs précisé ce lundi que le virus circulait intensément sur tout le territoire, et pas seulement à Anvers. L’augmentation est observée dans tout le pays, principalement dans les villes et les quartiers densément peuplés, à faible statut socio-économique et principalement dans la tranche d’âge des 20-40 ans.

Cette semaine pourrait cependant être la semaine de la vérité suite à l'introduction des nouvelles mesures de lutte contre le coronavirus. Cependant, selon le virologue Marc Van Ranst, il n'y aura pas de déclin cette semaine

Selon lui, « il est possible qu'il y ait - et je suis optimiste - une moindre augmentation » d'ici la fin de cette semaine, a-t-il expliqué sur Radio 1. Nous serions déjà heureux d’espérer qu’il en soit ainsi. » Ce serait, pour le virologue, le premier signe que les mesures plus strictes fonctionnent.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous