Accueil Belgique Politique

Négociations fédérales: Ecolo et Groen rencontreront bien les préformateurs ce mardi

Paul Magnette et Bart De Wever ont invité les présidents écologistes à une réunion demain. Jean-Marc Nollet, Rajae Maouane et Meyrem Almaci ont accepté l’invitation, comme ils ont répondu à celles des missionnaires royaux précédents.

Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 2 min

Dans leur recherche d’une majorité gouvernementale, sachant que les cinq partis actuellement en discussion (PS, N-VA, SP.A, CD&V, CDH) n’ont que 70 sièges sur 150 à la Chambre, les préformateurs Paul Magnette et Bart De Wever ont convié les écologistes à une réunion ce mardi. Et ceux-ci honoreront bien cette demande nous confirme-t-on : les co-présidents Ecolo, Jean-Marc Nollet et Rajae Maouane, la présidente de Groen, Meyrem Almaci (de manière virtuelle) et le chef de groupe à la Chambre Kristof Calvo rencontreront ensemble le duo Magnette-De Wever.

Une première, pour Ecolo qui avait jusqu’ici refusé de discuter avec la N-VA ? Non. Les verts francophones ont répondu jusqu’ici aux invitations des missionnaires royaux, rappelle-t-on, Rudy Demotte (PS) et Geert Bourgeois (N-VA) compris, à l’automne dernier. Ce qu’ils ont par contre refusé (contrairement à Groen), c’est de s’asseoir à table avec plusieurs partis dont la N-VA, lorsqu’il s’agissait d’entamer des discussions en vue de la formation potentielle d’un gouvernement. Jusqu’ici, Ecolo a en effet considéré son programme comme incompatible avec celui des nationalistes flamands.

Accepter de rencontrer les préformateurs et d’entendre leurs propositions ne revient toutefois pas à accepter de négocier. On attend la réaction post-réunion des verts demain…

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

29 Commentaires

  • Posté par Biot Philippe, mardi 4 août 2020, 10:54

    Quelle que soit la coalition qui aboutira, les 5 ,6 ou 7 partis devront trouver un accord, COMMUN, c'est-à-dire, accepter des points qui ne plaisent pas. Les seuls pays où tout est simple, ce sont les pays à parti unique où il n'y a même pas d'opposition.

  • Posté par Delors Raymond, lundi 3 août 2020, 19:04

    L'alliance de la carpe et du lapin.Il faudra que les écolos mangent leur chapeau pour que de wever les accepte mais je crois que le flamingant fait tout pour faire capoter un accord. Dewever renvoyait sur le même pied écolos et ptb, c'est dire s'ils ne peuvent pas s'accorder sur un programme

  • Posté par Pasque Roger, lundi 3 août 2020, 17:53

    Beaucoup n’ont rien compris et en sont manifestement fiers. La pandémie que nous connaissons est le résultat des agressions que le productivisme à la sauce néo-libérale fait subir à la nature qui se rappelle à notre douloureux souvenir et ils contestent à Ecolo le droit de se tenir à son programme ( si tant est qu’ils aillent jusque là et ne se laissent pas influencer par le ramdam médiatique ) Pour certains, il faudrait que les écologistes soient complices d’un système qui revendique dans les faits le droit de pousser les choses à leurs extrêmes limites pour assurer un confortable profit à des gens qui se mettent eux à l’abri des nuisances qu’ils provoquent. Je ne sais si Ecolo-Groen ont la solution aux défis qui se posent à l’état mais ce que je crois, c’est que les autres ne sont que des apprentis sorciers qui cherchent par tous les moyens a sauver leur petit bout de gras. Et tout cela pourquoi ? Pour donner à la Belgique un gouvernement qui sera aussi approximatif dans son approche que le gouvernement Wilmès dont les circonvolutions oiseuses faites de demi-mesures et de discours sentencieux au nom d’un magistère manifestement dépassé prêtent à rire partout en Europe. Il vaut mieux pas de gouvernement du tout qu’un assemblage boiteux fait d’aveugles conduits par des paralytiques. Je ne vois en tout cas pas pourquoi les écologistes devraient affronter l’ire populaire quand au dernier trimestre on fera les comptes et qu’on s’apercevra de l’inanité d’une fuite en avant telle qu’elle se dessine. Il faut mobiliser l’épargne pour des réformes structurelles massives et ça ni la NVA ni le patronat dans sa majorité ( car il y a tout de même des patrons éclairés ) ne sont capables de l’accepter  car c’est à rebours de leur mode de pensée où on n’investit que dans ce qui rapporte à court terme.

  • Posté par Van Obberghen Paul, lundi 3 août 2020, 18:17

    "Il vaut mieux pas de gouvernement du tout qu’un..." Sorry, mais pour ma part, je préfère un gouvernement quel qu'il soit, parce que pas de gouvernement, ça veut dire retour aux urnes. Et là, ça ne sera plus avec la NVA ou le PS qu'il faudra discuter mais avec le Belang et le PTB/PVDA.

  • Posté par Deckers Björn, lundi 3 août 2020, 18:16

    Très bon commentaire. Hélas, bien peu pensent comme vous. En parlant de vin (vin rouge ou vino verde), il y a loin de la coupe aux lèvres, hélas...

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs