Retour de voyage: plusieurs adaptations minimes seront discutées par le Celeval

Retour de voyage: plusieurs adaptations minimes seront discutées par le Celeval

Un groupe d’expert décide des zones verte, orange et rouges, il s’agit du Celeval (la cellule d’évaluation). Il réunit différents experts, comme Marc Van Ranst ou Yves Van Laethem, et est présidé par le SPF Santé publique. Le Celeval se réunit deux fois par semaine et écrit donc un avis afin de conseiller les autorités qui, elles, prennent ensuite la décision de placer ou non un pays ou une région dans un certain code couleur.

Des adaptations minimes seront discutées lors de la réunion de mardi. Bien que la procédure sera adaptée, cela ne signifie que le code couleur va changer. Comme toute procédure le Celeval va revoir ce qui fonctionne et ne fonctionne pas, explique la porte-parole du SPF Affaires étrangères.

Le code couleur actuel génère beaucoup de frustrations tant pour les vacanciers belges que pour les pays européens dont la couleur change.

Le code actuel comprend trois couleurs distinctes: le vert, l’orange et le rouge. Les destinations situées en zone verte sont accessibles sans restriction. Celles classées orange sont accessibles sous certaines conditions (quarantaine et/ou tests obligatoires) ou impliquent une vigilance accrue. Les destinations en zone rouge ne sont pas accessibles pour le moment.

Dans le sens des retours, les zones géographiques marquées comme rouges impliquent une quarantaine et un test de dépistage obligatoire au retour. Pour les zones oranges, la quarantaine et le test sont conseillés. Il n’y a pas d’obligation ni de conseil particuliers en rentrant d’une zone verte.

Ce code couleur est mis à jour quotidiennement vers 16h30 par le SPF Affaires étrangères sur la base d’informations transmises par le Celeval et le SPF Santé publique.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous