Accueil Monde Amériques

En Amérique latine, pas facile de faire rimer Covid et démocratie

Le coronavirus ravage l’Amérique latine, et certains dirigeants en profitent pour s’attaquer à la démocratie. Mais la société civile reste mobilisée.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

L’Amérique latine est désormais la région du monde qui, avec plus de 4,7 millions de cas, est la plus touchée par le Covid-19. Plus de 201.000 personnes en sont déjà mortes : le Brésil a enregistré plus de 94.000 décès, suivi par le Mexique, le Pérou, le Chili et la Colombie. Si l’on compte le nombre de morts par million d’habitants, derrière la Belgique (en tête avec 861 décès), le Pérou (613) se retrouve au troisième rang mondial et le Chili au septième (513).

Des chiffres probablement très incomplets : au Brésil où la pandémie n’a pas encore atteint son pic, une étude de l’Université de São Paulo estime que, en l’absence de tests suffisants, le nombre d’infections est probablement six fois plus élevé que ce qu’indiquent les chiffres officiels.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Amériques

La bureaucratie cubaine au menu des Havanais

Cuba a rouvert à la mi novembre ses frontières, fermées depuis mars 2020. Le système enchaîne les aberrations bureaucratiques à un point jamais atteint dans un contexte d’interdits, de pénuries croissantes et d’hyperinflation.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs