Accueil Société

Les secrets de Salah Abdeslam «valent de l’or»

Le terroriste présumé veut collaborer. Mais pas à n’importe quelles conditions. Il refuse son transfèrement à la France, sans aucune chance de rester en Belgique

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

Salah Abdeslam vaut de l’or ! Sven Mary, l’avocat du terroriste arrêté vendredi à Molenbeek, a évalué en ces termes le « juste prix » de la prise effectué par les unités spéciales de la police fédérale belge. De l’or ! Il le vaut. Salah Abdeslam est une prise exceptionnelle pour le monde de l’anti-terrorisme et de la justice. Il est l’un des (très) rares terroristes présumés majeurs de l’Etat islamique à ne pas avoir rempli de mission suicidaire, à ne pas avoir voulu mourir en martyr sous les balles de la police lors de son arrestation (même si cette éventualité a été évoquée sur RTL-Tvi par le directeur des unités spéciales de la police fédérale, le commissaire divisionnaire Roland Capolet), et surtout à vouloir « collaborer avec les enquêteurs », comme l’auraient démontré ses premiers et longs interrogatoires. « Il ne voulait pas mourir à Paris, ni ici (NDLR : à Molenbeek) », a précisé Me Mary.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs