Accueil Société

Coronavirus: comment les experts déterminent le degré de risque d’une destination

La décision du Celeval de placer de nouvelles régions en zone rouge à la veille des départs en vacances a suscité de nombreuses critiques. La procédure sera discutée ce mardi au cours d’une nouvelle réunion des experts.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

Quarantaine surprise pour le retour des vacances, demi-tour contraint juste avant d’arriver à destination, plans de vacances à la poubelle. La décision des experts de la cellule d’évaluation (Celeval) de placer de nouvelles régions en zone « interdite » vendredi soir a fait voir rouge Suisses et vacanciers. Une décision « incompréhensible et inacceptable », comme l’a dénoncée le ministre valaisan en charge de l’Economie Christophe Darbellay ? Comment le Celeval détermine-t-il le degré de risque d’une destination ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par Andre Georges-marc, mercredi 19 août 2020, 16:51

    Il faut demander au "Soir" de nous instruire sur les critères qui permettent de classer quelqu'un en qualité "d'expert". La plupart de ces gens sont des personnes instruites, parfois médecins ou même épidémiologistes, sociologues, géographes et tuti quanti, à qui on pose des questions dans leur domaine, parfois en dehors, et qui, ne supportant pas l'idée qu'un jour ou l'autre on leur fasse le moindre reproche, ouvrent tout grand leurs multiples parapluies et nous sortent dans leurs rapports à destination des politiques et/ou des médias les pires scénarios, les pires inepties. On manipule les statistiques, on fait des projections catastrophiques sur l'avenir, on fait tourner quantité de gens, les plus faibles, en bourriques. Ils ont eu beau ouvrir leurs parapluies, ces "experts" et les médias qui les relaient, seront responsables des drames post-COVID qu'ils auront suscités auprès des plus faibles d'entre nous qui jamais ne revivrons normalement.

  • Posté par Bricourt Noela, samedi 15 août 2020, 8:38

    Tout cela va très mal se terminer. L'abandon du pouvoir politique à des experts médecins lesquels , le plus souvent, communiquent à coups de phrases anxiogènes relayées à l'infini par une presse en panne de budget. Pendant ce temps là, un fait divers permet d'exprimer un racisme et un mépris dignes des heures les plus sombres. Et pour clôturer le tout deux présidents de parti risquaient de se mettre d'accord pour s'attaquer au coeur de notre pays au nom de leur idéologie respective sans que la plupart des médias n'y trouvent à redire.

  • Posté par Linard Robert, dimanche 9 août 2020, 17:39

    Lundi soir, une experte de cette matière au Celeval a dit sur la Première avec ferveur que le choix en rouge du Valais et du Vaud était justifié, car similaires à Genève. Mardi le Celeval la désavoue, mais elle reste. Quid de la Côte d'Opale verte le jeudi, orange le vendredi et de nouveau verte le samedi ?

  • Posté par Coulon Michel, samedi 8 août 2020, 8:02

    si les experts de celeval estiment que quelqu'un qui revient d'une zone rouge (paris par exemple; taux +/-110) après y avoir passé 2 j est une personne dangereuse qu'il faut isoler pourquoi autorise t'on les habitants d'anvers a aller et venir ou bon leur semble? Ils seraient donc moins dangereux malgré un taux de 350 a anvers qui concerne quand même 500.000 habitants

  • Posté par Hanegreefs Noëlle, vendredi 7 août 2020, 9:54

    Simple question : par quel coup de baguette magique la Suisse passe-t-elle du rouge au vert, alors que la région de Sofia reste dans le rouge, cependant que le nombre de contaminés, en Bulgarie, est deux fois moins élevé qu'en Belgique. J'ai dû annuler mon voyage pour ce pays où je vis la plupart du temps sans même pouvoir me faire rembourser mon billet. Si j'avais quand même réussi à partir - autrement dit, si la police ne me refoulait pas à la frontière à l'aéroport de Charleroi - j'aurais perdu tous mes droits à la mutuelle durant mon séjour sofiote...

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs