Accueil Société

Coronavirus: les «traceurs de contact» demandent désormais où la quarantaine est observée

Les personnes contactées par les « traceurs de contacts » devront désormais indiquer si elles résident à leur domicile ou dans une résidence de vacances.

Temps de lecture: 2 min

Les « traceurs de contacts » vont désormais demander si une personne observe sa quarantaine en seconde résidence, a indiqué la gouverneure par intérim de Flandre occidentale, Anne Martens. Cela devrait permettre de savoir plus clairement où se trouvent les résidents secondaires pendant leur quarantaine. La gouverneure avait déjà déploré ce manque de clarté auprès du Conseil national de sécurité. Toute personne séjournant dans un hôtel ou une maison de vacances doit également le signaler.

Anne Martens avait soulevé le problème auprès du Conseil national de sécurité car à l’origine, seule l’adresse officielle des personnes en quarantaine était enregistrée. « Nous ne savions pas si les seconds résidents ou les touristes étaient mis en quarantaine chez eux ou s’ils se trouvaient, par exemple, à la Côte », explique Mme Martens. « Cela s’améliore déjà. On leur demande aussi désormais où ils auraient pu être infectés », ajoute-t-elle.

Les « traceurs » demandent donc également si la personne en question séjourne dans un hôtel, dans sa famille ou dans une maison de vacances. « De cette façon, nous savons déjà mieux qui séjourne en Flandre occidentale, par exemple », indique la gouverneure.

Il est également prévu que le formulaire électronique qu’un patient infecté remplit chez le médecin généraliste soit adapté, de sorte qu’une adresse résidentielle puisse y être indiquée en plus de l’adresse officielle.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Biot Philippe, mardi 4 août 2020, 14:17

    Cette histoire de quarantaine va concerner des centaines de miliers de familles de touristes. Qui va contrôler les personnes en quarantaine? On va engager des milliers de contrôleurs? Rien que pour téléphoner aux personnes à informer, combien de joyeux téléphonistes faudra-t-il? Je comprends les virologues et le trackeurs. Mais ils vont vite se lasser.

  • Posté par Joute Dodo, lundi 3 août 2020, 22:35

    Le formulaire ne respecte déjà pas les limites de la vie privée pour des gens QUI N'ONT PAS LE COVID! Le complexifier ne fera que provoquer plus de désobéissance civile.

  • Posté par Dachy Bernard, lundi 3 août 2020, 21:20

    Cela commence à être très limite au niveau de la vie privée... fait -on la même chose avec d’autres maladies graves comme la tuberculose ?

  • Posté par Robin Agnès, lundi 3 août 2020, 20:33

    Nous dirigerions-nous lentement mais sûrement vers un état policier?

  • Posté par Raspe Eric, mardi 4 août 2020, 15:09

    Vous avez raison, Monsieur Joute, il y a bien une troisième voie. Celle suivie par Trump. Je n'en parle pas vu ses conséquences dramatiques. Le problème avec votre conception, c'est qu'en fait c'est cette voie que vous empruntez. Bon voyage.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko