TikTok doit être vendu avant mi-septembre pour pouvoir continuer à opérer aux Etats-Unis, annonce Trump

TikTok doit être vendu avant mi-septembre pour pouvoir continuer à opérer aux Etats-Unis, annonce Trump
Reuters

Donald Trump a déclaré lundi que le très populaire réseau social TikTok, propriété du Chinois ByteDance, devrait être vendu avant la mi-septembre pour pouvoir continuer à opérer aux Etats-Unis.

« J’ai fixé une date autour du 15 septembre, à compter de laquelle ils n’opéreront plus aux Etats-Unis », a déclaré à la presse le président américain.

« Il fermera le 15 septembre à moins que Microsoft ou une autre entreprise soit en mesure de l’acheter et de trouver un accord », a-t-il ajouté.

Dans un contexte de tensions politiques et commerciales avec la Chine, Washington accuse depuis des mois l’interface d’être utilisée par le renseignement chinois à des fins de surveillance. TikTok a toujours fermement nié tout partage de données avec Pékin.

Vendredi soir, le locataire de la Maison Blanche avait déclaré vouloir bannir l’application de partage de vidéos légères, et être opposé à son rachat par un groupe américain.

Mais dimanche, il a échangé avec Satya Nadella, le patron du groupe Microsoft, qui mène des négociations en vue de racheter la branche américaine de TikTok à sa maison-mère.

Après leur discussion, le patron du groupe informatique a confirmé poursuivre les négociations en vue d’un accord d’ici le 15 septembre au plus tard.

TikTok est très utilisé par les 15-25 ans et compte environ un milliard d’utilisateurs dans le monde. Il permet de créer, partager et visionner de courts clips généralement musicaux, décalés ou humoristiques.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Joe Biden n’abandonne pas la hausse du salaire minimum; il préfère l’obtenir par d’autres voies.

    Joe Biden ajourne la hausse du salaire minimum

  • Le périmètre de sécurité, avec ses arêtes hérissées de lames de rasoir et ses gardes nationaux lourdement armés, «donne des airs de base militaire au siège de notre démocratie», regrette une élue. © EPA.

    Danger maximal contre le Congrès et Joe Biden

  • Inviter Donald Trump à prendre la parole à la prestigieuse conférence conservatrice de cette fin de semaine à Orlando? Liz Cheney n’a pas la même opinion à ce sujet que le chef de la minorité républicaine à la Chambre, Kevin McCarthy (à dr.)...

    Etats-Unis: les Républicains restent arrimés à Donald Trump

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous