Accueil Monde États-Unis

«Pitoyable!»: Trump s’en prend à sa coordinatrice de la lutte contre le coronavirus

Il estime que ses perspectives sont trop négatives et l’accuse d’être influencée par les démocrates.

Temps de lecture: 2 min

Le président américain Donald Trump s’en est pris lundi à sa coordinatrice de la lutte contre le Covid-19, le Dr Deborah Birx, qu’il accuse d’avoir cédé à la pression de l’opposition démocrate en se montrant trop pessimiste sur la pandémie.

Mme Birx a déclaré dimanche sur la chaîne d’informations en continu CNN que les Etats-Unis étaient entrés dans une «nouvelle phase» de la crise sanitaire et que les habitants des zones rurales du pays, de loin le plus endeuillé au monde par le Covid-19, n’étaient pas à l’abri. «Deborah a mordu à l’hameçon et nous a tapé dessus. Pitoyable!», a commenté lundi sur Twitter Donald Trump.

Sous l’influence des démocrates ?

Le milliardaire républicain estime que la médecin, chargée de coordonner la réponse de la Maison Blanche face à la pandémie, n’a adopté ce ton plus alarmiste qu’après avoir été attaquée par l’une des chefs de file de l’opposition démocrate, Nancy Pelosi.

«Le président propage de la désinformation sur le virus et elle (le Dr Birx) se fait son porte-voix», avait dénoncé sur la chaîne ABC la présidente de la Chambre des représentants.

La Maison Blanche était dans un premier temps montée au créneau pour défendre sa spécialiste mais Donald Trump a employé un autre ton lundi.

«Nancy Pelosi la folle a dit des choses horribles sur le Dr Deborah Birx et s’en est prise à elle car elle était trop positive sur l’excellent travail que nous réalisons pour lutter contre le virus chinois (...) Afin de répondre à Nancy, Deborah a mordu à l’hameçon et nous a tapé dessus. Pitoyable!», a-t-il lancé.

Le président a déjà pris ses distances depuis plusieurs semaines avec l’immunologue Anthony Fauci, membre de la cellule de crise de la Maison Blanche sur la pandémie.

Il a accusé cette figure très respectée aux Etats-Unis de se montrer trop «alarmiste» et a dit la semaine dernière trouver injuste que la cote de popularité du médecin soit nettement supérieure à la sienne.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par BEGUIN veronique, dimanche 9 août 2020, 12:02

    BIENVENUE : LE PRÊT ENTRE PARTICULIERS EN LIGNE SANS FRAIS UNE ÉQUIPE TRÈS DYNAMIQUE A LA TACHE DE LA CRISE DU CORONA VIRUS Vous êtres a la recherche de prêt pour relancer vos activités suite à la pandémie soit pour la réalisation d'un projet ou vous avez besoin d'argent pour d'autres raisons ? Pas de souci même si vous êtes fiché dans votre pays et n'avez pas accès au financement veuillez contactez ce E-mail: coronavirusfinance@gmail.com pour avoir connaissance des conditions d'octroi de prêt et de financement sans tracasseries et dire adieu à vos problèmes financiers. Veuillez noter les domaines dans lesquels on peut vous aider pour la réalisation de vos projets ou vous sortir de l'impacte du COVID-19. * Financier * Prêts à l'investissement * Prêts personnels Ps : Sachez que nous travaillons à votre satisfaction, vous pouvez suivre votre dossier en ligne afin de connaître son évolution. Veuillez me contactez par mail : coronavirusfinance@gmail.com

  • Posté par Vanden Eynde Luc GME, mardi 4 août 2020, 14:50

    Pitoyable ? C'est celui qui le dit qui l'est !

  • Posté par Nicolas Michel, mardi 4 août 2020, 15:37

    Je croyais que, dans un éclair de lucidité, il parlait de lui-même, mais c'était beaucoup trop espérer !

  • Posté par Meersman Olivier, mardi 4 août 2020, 11:47

    Faites comme moi, à chacun de ses tweet je poste une image du couple Obama :)

  • Posté par Ach Mes, mardi 4 août 2020, 10:54

    c'est juste une demo de ce qui se passera chez nous quand ces déchets vont prendre le pouvoir , aidés par Steve bannon et Putin entre autres, il faut absolument une stratégie pour les contrer et ce n'est pas via les hommes politiques que nous avons

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une