Accueil Belgique Politique

Tests coronavirus: ZenTech saisit la justice contre l’État belge

L’entreprise liégeoise qui produit des tests sérologiques pour le Covid cite l’État belge en référé. Motif ? Les autorités refusent depuis quatre mois de payer la première partie de la commande de 3.65 millions de tests passée au cœur de la pandémie.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Nouvel épisode dans la saga des tests. Plus précisément dans le combat financier qui oppose la société liégeoise ZenTech à l’État belge. Pour rappel, les autorités ont passé commande de 3,65 millions de tests sérologiques (qui permettent de détecter la présence d’anticorps anti-Covid dans le sang) au printemps dernier. Plusieurs millions de tests ont déjà été produits mais ils n’ont jamais été livrés car l’État n’a toujours pas versé un seul centime. Le prix total de la commande est estimé entre 15 et 20 millions d’euros.

ZenTech aurait déjà dû toucher une première partie pour livraison du premier lot de 1,2 million de tests au mois de mai. Les autorités refusent de payer et la société wallonne a visiblement perdu patience. Elle annonce dans un communiqué qu’elle cite l’État belge en référé afin qu’il exécute le paiement de cette tranche.

Flop des négociations

Une tentative de conciliation avait eu lieu début juillet, sans succès. Lors de cette réunion, l’État avait annoncé à ZenTech qu’il voulait revoir la commande à la baisse et qu’il allait revenir avec une proposition concrète. « Elle n’est jamais venue », regrette le porte-parole de ZenTech. « Après un long silence de la part des ministres compétents et des autorités sanitaires, nous avons appris lundi soir que la prochaine réunion n’aurait pas lieu avant le 15 septembre. Ce n’est pas possible. L’État doit arrêter de se cacher et se justifier. Personne ne l’avait obligé à signer ce contrat ! »

Plus de 4 millions d’euros ont déjà été investis par ZenTech dans la production des tests sérologiques. Ces tests ont prouvé leur efficacité, notamment récemment lors d’une campagne réalisée à grande échelle à Turin en Italie. Côté belge, on semble par contre ne pas savoir quoi en faire. Lors d’un point presse juste avant les vacances, Philippe De Backer (VLD) avait confirmé que des négociations étaient en cours avec plusieurs entreprises dont ZenTech pour renégocier les commandes de tests sérologiques à la baisse. Chez nous, ce type de test n’est accessible qu’à un public très restreint, contrairement à la France par exemple où il suffit de se rendre dans une pharmacie pour se faire piquer le bout du doigt pour découvrir si on a contracté le coronavirus.

Du côté du cabinet de Maggie De Block (VLD) qui est responsable pour le « paiement » des commandes de tests, on n’était pas en mesure de commenter l’information, au moment d’écrire ces lignes.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par Jérôme De Greef, mardi 4 août 2020, 18:52

    Voilà comment un gouvernement majoritairement libéral gère l’État. Aucune cohérence et très près de ses sous dès qu'il est question de la protection du citoyen.

  • Posté par Peeters P, mardi 4 août 2020, 16:59

    C'est un scandale pour masquer n'importe comment la population sous peine d'amende notre fabuleux gouvernement a de l'argent mais pour des tests sérologiques rapides et efficaces et qui prouve une immunité contre le virus NON. Ces tests sont bien plus fiables que les tests PCR je site : notre test donne très rapidement un résultat fiable à 98,5% si le test se révèle négatif, et à 100% s'il est positif. Il n'y a pas de faux positifs».

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mardi 4 août 2020, 18:27

    "pour des tests sérologiques rapides et efficaces et qui prouve(nt...) une immunité contre le virus" : non pas tout à fait. "Qui pourraient montrer une immunité potentielle éventuellement neutralisante" serait plus adéquat... On cherche, on essaye, on teste, on vérifie, on émet sur ces bases des hypothèses que l'on espère les plus correctes possibles... le quotidien des scientifiques. Rarement des certitudes immédiates malheureusement ! Des espoirs tout de même !

  • Posté par Brasseur Michel, mardi 4 août 2020, 15:59

    Résumons la situation: la Belgique, via sa pléthore de ministres, a perdu des millions d'euros en masques qui ne sont, soit jamais arrivés, soit lavables à 30 degrés (donc à laisser 3 jours sans y toucher, car seul le lavage à 60 degrés est suffisant contre le C19) et maintenant l'Etat refuse de payer les tests qu'elle a pourtant commandés et en partie, utilisés? Mais ce gouvernement est une bande d'arnaqueurs!?!

  • Posté par Deladrier-rase , mardi 4 août 2020, 15:02

    https://plus.lesoir.be/306400/article/2020-06-11/au-moins-15-millions-deuros-engages-pour-des-tests-lutilite-controversee Lisez plutôt l'article en lien... le béotien que je suis ne vois pas trop non plus à quoi ça sert de savoir que j'ai été exposé au covid si je n'ai pas (plus?) la maladie.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Ypres: l’extrême droite privée de «Frontnacht» après des semaines d’hésitation

Le conseil communal d’Ypres a tranché : le festival de musique Frontnacht, présenté comme simplement « identitaire » par ses organisateurs, ne pourra pas avoir lieu en marge de l’IJzerwake, dissidence « ultra » du pèlerinage de l’Yser. Les liens entre plusieurs groupes invités et la mouvance néonazie sont désormais trop manifestes pour être ignorés.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une