Accueil Sports Football Ligue des Champions

Reprise de la Ligue des champions: l’UEFA a bien assuré ses arrières concernant les droits TV

Il ne fallait pas être grand clerc pour supposer que l’organe faîtier du football continental ne prendrait pas par-dessus la jambe les droits TV, soit plus de 80 % de ses recettes… Bien avant l’échéance des contrats en vigueur (2018-2021), bien avant surtout la survenance de la crise sanitaire, Nyon avait déjà scellé les nouveaux accords de diffusions pour la période 2021-2024. Il n’est pas acquis non plus que les ayants droit, reconduits pour la plupart, insistent pour un dédommagement sec lié au nouveau format, qui les prive de 14 rencontres, 6 en C1 et 8 en C2.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Que l’UEFA néglige les droits TV eût carrément été suicidaire. Dans le détail, ces engagements particuliers représentent en effet sa source essentielle de revenus : 85,8 % pour la précision pour la saison 2018-2019. 3,309 milliards sur les 3,857 milliards du chiffre d’affaires ! Et comme il n’y avait pas d’Euro pour la période incriminée, on peut mieux mesurer encore l’incidence des compétitions pour clubs, pour ne pas dire de la seule Ligue des champions, sur ses finances. À l’autre bout des colonnes comptables, la billetterie n’a rapporté que 50,3 millions €, soit… 1,3 % de l’intégralité du résultat net. C’est dire si le huis clos attriste les riverains du lac Léman, au-delà des lamentations de complaisance.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Pablos Gino, mardi 4 août 2020, 19:13

    Scandaleux qu'on leur verse des sommes pareilles ,pour voir des couillons courir derrière un ballon et tous se ramassis de magouilleurs qui gravite au tour s'en foutre plein les poches.On aurait mieux fait d'investir l'argent du contribuable dans la culture générale et surtout l'éducation.

Aussi en Ligue des Champions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs