Accueil Monde Proche-Orient

Explosions à Beyrouth: au moins 73 morts et 3.700 blessés

Le président Michel Aoun a convoqué une « réunion urgente » du Conseil supérieur de la Défense et le Premier ministre Hassan Diab a décrété un jour de deuil national.

Temps de lecture: 2 min

Les puissantes explosions qui ont secoué mardi le port de Beyrouth ont fait 73 morts et 3.700 blessés, selon des « estimations préliminaires » annoncées par le ministre de la Santé, Hamad Hassan.

« C’est une catastrophe dans tous les sens du terme », a-t-il déploré, interrogé par plusieurs télévisions alors qu’il visitait un hôpital de la capitale. « Les hôpitaux de la capitale sont tous pleins de blessés », a-t-il souligné, appelant à transporter les autres blessés vers des établissements de la banlieue.

Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux ont montré une première explosion suivie d’une autre qui provoque le gigantesque nuage de fumée. Les déflagrations ont fait trembler les immeubles et brisé des vitres à des kilomètres à la ronde.

« Réunion urgente »

Le président Michel Aoun a convoqué une « réunion urgente » du Conseil supérieur de la Défense et le Premier ministre Hassan Diab a décrété un jour de deuil national.

Le président de la Croix-Rouge libanaise, Georges Kettaneh, a évoqué « des centaines de blessés », dans un appel à la télévision libanaise LBC. « Nous sommes submergés par les appels téléphoniques », a-t-il dit.

« C’est une catastrophe à l’intérieur (du port). Il y a des cadavres par terre. Des ambulances emmènent les corps », a indiqué à l’AFP un soldat aux abords du port.

Les médias locaux ont diffusé des images de personnes coincées sous des décombres, certaines couvertes de sang.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Esquenet Alexandre, mardi 4 août 2020, 22:24

    La deuxième explosion a été monstrueuse!

  • Posté par Thijs alain, mardi 4 août 2020, 21:41

    Bien triste pour ce peuple déjà bien malmené

  • Posté par Martin Roland, mardi 4 août 2020, 22:16

    En effet, le 14 février 2005, un attentat sanglant avait causé la mort de nombreuses victimes, dont Rafic Hariri. Attentat fomenté par le tyran voisin qui a à son actif 360.000 syriens tués ainsi que 6 millions de réfugiés/déplacés.

Plus de commentaires

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une