Explosions au Liban: Beyrouth «ville sinistrée», annonce le Conseil supérieur de Défense

Explosions au Liban: Beyrouth «ville sinistrée», annonce le Conseil supérieur de Défense
AFP

Beyrouth est une « ville sinistrée », a annoncé mardi le Conseil supérieur de défense du Liban, après les explosions meurtrières qui ont secoué le port de la capitale et provoqué des dégâts d’une ampleur sans précédent dans tous les quartiers de la ville.

Le Conseil, qui réunit notamment le président, le Premier ministre et la ministre de la Défense, « recommande » au gouvernement de décréter l’Etat d’urgence, selon l’agence nationale d’informations ANI. « Une catastrophe majeure s’est abattue sur le Liban », a déploré le président Michel Aoun à l’ouverture de la réunion.

Les puissantes explosions qui ont secoué mardi le port de Beyrouth ont fait 73 morts et 3.700 blessés, dont des membres des corps diplomatiques, selon un nouveau bilan fourni à l’AFP par un responsable du ministère de la Santé.

Ce bilan est toutefois provisoire, selon le directeur général du ministère, Fadi Sanan. Plus tôt le ministre de la Santé, Hamad Hassan, avait assuré que les hôpitaux de la capitale étaient saturés par l’afflux des blessés.

Parmi les blessés sont recensés des membres de corps diplomatiques européens, dont des ambassades belges, néerlandaises et allemandes. L’ONU au Liban a aussi affirmé que des Casques bleus avaient été grièvement blessés à bord d’un navire endommagé par les explosions.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous