Accueil Société

7. Il faut s’attaquer vraiment à l’illégal, pas aux collectionneurs

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

S’il a incarné durant des années les répressions des trafics d’armes en Belgique, le commissaire Pierre-Yves Fiévez l’admet sans ambages : la police belge manque de capacité de pénétration du milieu criminel. « A Molenbeek, les jeunes qui reviennent de Syrie savent y trouver l’armement qu’il leur faut. Rien d’exceptionnel, mais des kalachnikovs M70 fabriquées en Yougoslavie, des armes remises en état. Ce n’est pas du matériel hyper-récent, mais ça viendra. Or Molenbeek, c’est un milieu impénétrable. Nous, police belge, on a bien l’une ou l’autre source d’informations mais on n’a pas d’amis dans ce milieu. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs