Accueil Monde Proche-Orient

Explosions à Beyrouth: les propositions d’aide internationale affluent

Les appels au soutien et à la solidarité se multiplient.

Temps de lecture: 3 min

Le ministre des Affaires étrangères, Philippe Goffin, a proposé l’aide de la Belgique « pour surmonter les effets de cette terrible explosion à Beyrouth ».

La France va pour sa part envoyer un détachement de la sécurité civile et « plusieurs tonnes de matériel sanitaire » à Beyrouth, capitale dévastée par deux énormes explosions qui ont fait au moins 73 morts, a annoncé le président Emmanuel Macron sur Twitter.

« Des urgentistes vont également rejoindre Beyrouth au plus vite pour renforcer les hôpitaux. La France est déjà engagée », a ajouté le chef de l’État.

Emmanuel Macron avait déjà assuré mardi soir son homologue libanais Michel Aoun du soutien de la France et annoncé l’achememinement de « secours et moyens français » à Beyrouth. La France emboîte le pas au Qatar et au Koweït qui ont respectivement annoncé envoyer des hôpitaux de campagne et de l’aide médicale d’urgence au Liban.

Soutien au Liban

Les propositions d’aide ont afflué de multiples autres pays, dont les États-Unis via le secrétaire d’État Mike Pompeo et l’Allemagne de la part de la chancelière Angela Merkel qui a promis d’offrir « un soutien au Liban ».

« Le Royaume-Uni est prêt à apporter son soutien de toutes les manières possibles, y compris aux ressortissants britanniques touchés », a aussi tweeté le Premier ministre Boris Johnson. Ces deux derniers pays, comme la Belgique, comptent des blessés parmi les membres de leur ambassade à Beyrouth.

Israël, pays voisin du Liban avec lequel il est techniquement en état de guerre, a aussi proposé mardi soir « une aide humanitaire et médicale ».

Le Canada a fait de même. « On est prêts à vous aider », a réagi le Premier ministre canadien Justin Trudeau, sur Facebook et Twitter.

« La Russie partage le chagrin du peuple libanais », a encore réagi le président russe, Vladimir Poutine, dans un télégramme de condoléances à son homologue libanais, Michel Aoun.

Solidarité

Le président Aoun a aussi reçu un appel du président irakien, Barham Saleh, qui a assuré le Liban de la solidarité et offert de l’aider.

Le ministre jordanien des Affaires étrangères a appelé son homologue Charbel Wehbe pour lui faire part de sa solidarité, se disant prêt à offrir toute assistance au Liban.

Même expression de solidarité en provenance de Tunisie, où le président Kais Saied a adressé une lettre à son homologue libanais en exprimant son « soutien » à un « peuple frère ».

L’ONU a exprimé ses « plus sincères condoléances », et proposé son « soutien actif », souhaitant un « prompt rétablissement aux blessés, parmi lesquels du personnel des Nations unies » --des marins de la mission au Liban (Finul) dont le navire était amarré dans le port de Beyrouth.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs