Accueil Société Régions Namur-Luxembourg

A Marche, la piscine s’est transformée en véritable labyrinthe, à Virton, elle reste fermée

La piscine de Marche-en-Famenne a rouvert ses portes il y a près de trois semaines. Les mesures sont strictes mais pour l’heure, tout baigne.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 4 min

Piscine de Marche-en-Famenne, bonjour. C’est pour réserver deux places pour aujourd’hui ? Non, monsieur. C’est complet. Je peux vous proposer jeudi si vous le souhaitez ? » Voilà le quotidien de la réceptionniste de la piscine du Centre sportif. Depuis la réouverture, le 13 juillet, elle décroche, explique les mesures sanitaires, prend note des réservations, raccroche, décroche à nouveau et c’est reparti pour un tour.

« Ça n’arrête pas. Et le lundi matin c’est la folie, sourit celle qui assure le standard téléphonique. Car depuis trois semaines, plus question de débarquer avec ses palmes, son tuba ou son bonnet à l’improviste. « Tous les nageurs doivent réserver au préalable leur place. Nous avons mis en place trois séances par jour et nous ne pouvons accepter qu’une trentaine de participants par session », remarque Jean-François Hérin, directeur du Centre sportif local.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Namur-Luxembourg

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs